HR 5183b, l’exoplanète à l’orbite « impossible »… ou tout du moins très insolite

Une équipe d’astronomes américains vient de faire la découverte d’une exoplanète très particulière. Baptisée HR 5183 b, celle-ci décrit une orbite extrêmement excentrique et longue. Elle tourne autour de son étoile hôte en environ 77 ans. C’est une géante gazeuse faisant trois fois la masse de Jupiter. Le plus étonnant, c’est sa trajectoire orbitale.

Si, pour la plupart du temps, elle frôle les confins de son système planétaire, il arrive qu’elle s’approche brièvement de son étoile.

espace

Crédits Pixabay

Les scientifiques ont gardé un œil sur l’étoile hôte, HR 5183, depuis une vingtaine d’années, sans trouver des signes de l’existence d’une planète. Ce n’est que récemment qu’ils ont détecté des indices de HR 5183 b, à travers l’observatoire Keck d’Hawaï. L’existence de la « Super-Jupiter » a été confirmée par les observatoires Lick en Californie et McDonald au Texas.

Il semblerait donc que les chercheurs l’aient détecté au bon moment, car sa présence est actuellement très remarquable. Les résultats de l’étude ont été publiés dans The Astronomical Journal.

Une première mondiale

« Dans notre système solaire, les comètes ont tendance à avoir des orbites excentriques, mais les planètes ont tendance à être très circulaires, avec une très faible excentricité », a déclaré Sarah Blunt, boursière diplômée de la NSF de Caltech et coauteure de l’étude.

« C’est très excentrique – c’est presque une orbite de comète », a-t-elle précisé, avant de poursuivre qu‘il s’agit « sans aucun doute d’une première mondiale ».

« Si cette planète était placée d’une manière ou d’une autre dans notre propre système solaire, elle se balancerait de l’intérieur de notre ceinture d’astéroïdes jusqu’au-delà de Neptune ».

Grâce à la méthode des vitesses radiales

Les chercheurs ont réussi à dénicher HR 5183 b et à retracer son orbite complète grâce à la méthode des vitesses radiales. Également appelée spectroscopie Doppler, vélocimétrie Doppler ou encore spectrovélocimétrie, c’est une technique utilisée pour mesurer la vitesse relative d’un objet, le long de l’axe de visée.

Les scientifiques n’arrivent pas encore à expliquer avec précision la cause de cette déviation par rapport à l’orbite initiale. Toutefois, ils ont avancé une hypothèse. Il serait probable que la trajectoire de HR 5183 b ait changé en frôlant une autre planète d’une masse plus ou moins équivalente.

Dans tous les cas, cette découverte montre l’ampleur de la diversité des mondes qui existent dans l’univers.

Mots-clés espaceexoplanètes