HTTP/2 est là et compte bien accélérer le chargement des sites web

HTTP est l’un des protocoles les plus importants du web, si ce n’est le plus important. C’est lui qui vous permet d’échanger des données à travers le monde entier, et sa dernière version est arrivée : HTTP/2 a enfin été finalisé. La nouvelle est d’autant plus excitante que la dernière version, HTTP/1.1, datait de 1999 et commençait donc à prendre de l’âge.

Dans sa version 1.1, HTTP n’était donc plus adapté à ce qu’est devenu le web et aux multiples connexions que les sites imposent aux visiteurs. Grâce aux améliorations de HTTP/2, nous devrions voir une accélération des temps des chargement des sites web, et la différence pourrait bien être très marquée sur certains.

HTTP

La principale amélioration de HTTP/2 réside en sa capacité à gérer plusieurs connexions à la fois. Lorsque vous demandez à charger une page web, plusieurs choses vous sont livrées : la page elle-même, son design, ses images, ses scripts, etc., et c’est un peu ça qui posait problème avec HTTP/1.1.

Avec l’ancienne version, les différents objets étaient effectivement livrés un à un. Ainsi, si un objet mettait trop de temps à charger, il ralentissait le chargement des autres, rendant la page tout entière longue à afficher.

HTTP/2 peut donc gérer la demande de plusieurs objets en même temps, ce qui signifie que les gros objets sont livrés en même temps que les petits, et ces derniers ne sont pas handicapés par la taille des premiers.

L’autre plus de HTTP/2, c’est la compression des headers qui informent sur le contenu de la page en elle-même. Avec HPACK, ces headers sont compressés, pour transiter plus rapidement et accélérer encore et toujours le temps de chargement.

HTTP/2 est en partie basé sur SPDY, un travail effectué par Google qui jugeait HTTP/1.1 trop lent. Google a d’ailleurs indiqué que le support de SPDY allait disparaître de Chrome début 2016, au profit de HTTP/2 dont le support arrivera dans la version 40 du navigateur.

En ce qui concerne Firefox, Mozilla a d’ores et déjà déclaré que HTTP/2 serait géré dès la prochaine version qui arrivera la semaine prochaine, mais il ne s’agira pas de la version finalisée de HTTP/2. Cette dernière devrait être supportée dans Firefox d’ici sa version 39 si tout va bien.

Enfin, Microsoft a également répondu à l’appel, avec Spartan qui inclura le support de HTTP/2. Bref, tout le monde réagit assez vite, et c’est une très bonne nouvelle.

Via | Image : Rock1997