Huami (Amazfit) travaille sur un concept de masque transparent auto-désinfectant baptisé Aeri

Jusqu’à maintenant, nous pouvons compter plus de 4,82 millions de personnes qui ont été infectées par le coronavirus Sars-CoV-2, parmi lesquelles 316 967 personnes ont succombé au COVID-19 et un peu plus de 1,86 million de patients ont heureusement été guéris.

Cette pandémie ne cesse pourtant pas de sévir et comme on le sait, c’est aussi bien une menace pour l’économie mondiale que pour la santé. Une situation qui a conduit de nombreuses grandes entreprises à faire de leur mieux pour travailler sur des solutions permettant de contribuer à la lutte contre ce fléau.

Une personne équipée d'un masque

Crédits Pixabay

Parmi ces entreprises, on peut citer Huami, l’entreprise chinoise qui s’est notamment fait connaître grâce à la production de montres connectées Amazfit et qui appartient en réalité au groupe Xiaomi.

Récemment, Huami a annoncé, par le biais d’une interview téléphonique donnée à TechCrunch, qu’elle se va se lancer dans la conception d’un masque baptisé Aeri, afin de combattre la pandémie.

Aeri s’avérera être un masque totalement novateur

Comme nous le savons, la durée de vie des masques faciaux ou chirurgicaux dont on se sert actuellement est particulièrement limitée. Même pour les types les plus aboutis comme le N95, dotés d’une efficacité de filtration exceptionnelle de 95 % (pour une taille de particules allant jusqu’à 0,3 micron) et capables de résister aux fluides (mais pas à l’huile, attention).

Pour contourner le problème de la réutilisation, avec Aeri, Huami pense à un masque fait en plastique transparent dont les filtres amovibles (de type N95) feront office de système de ventilation. Ces filtres pourront alors être utilisés pendant au moins 1 mois et demi avant de devoir être remplacés.

Une nouvelle fonctionnalité à laquelle il fallait penser

Une fois connecté à un port USB, le masque Aeri sera en effet capable de se désinfecter par lui-même, grâce à l’utilisation de la lumière ultraviolette. Et comme on le sait, la lumière ultraviolette est nocive pour les micro-organismes y compris les virus. De ce fait, la suppression de ces derniers se fera en seulement 10 minutes.

Toutefois, il faut préciser que le nettoyage avec la lumière ultraviolette se fera uniquement pour l’intérieur du masque, l’extérieur devant toujours être nettoyé manuellement par l’utilisateur.

Pour ce qui est du prix auquel ce fameux masque sera proposé, on ne sait pas encore grand-chose. Cependant, selon TechCrunch, Huami a déclaré que pour ce produit, elle vise la consommation de masse. Un bas prix sera donc probablement au rendez-vous même si on sait que cela va prendre entre 6 à 12 mois avant d’en voir arriver sur le marché.