Huawei a déjà développé une alternative à Google Maps et Gmail

Depuis août 2019, le gouvernement américain a entamé une véritable chasse aux sorcières à l’encontre de Huawei. Le constructeur chinois s’est vu retirer sa licence Android et a été privé des applications Google. Il y a quelques mois, l’administration Trump a même banni Huawei des appels d’offres publics outre-Atlantique.

Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, cela n’affecte pas la firme chinoise qui est vite retombée sur ses pattes. Privé de sa licence Android, Huawei développe actuellement son propre système d’exploitation baptisé Harmony OS.

Capture Twitter

Conscient que l’absence des services de Google sur ses appareils pourrait le pénaliser, la firme a également décidé de travailler sur ses propres services qui s’inspirent de ceux de la firme de Mountain View. La marque chinoise aurait déjà développé une alternative à Google Maps et Gmail.

Des services qui sont en cours de finalisation

La réponse de Huawei après son bannissement de Google ne s’est pas fait attendre longtemps. Charles Peng, le PDG de la firme, a récemment fait savoir que plus d’une centaine de développeurs chinois et indiens travaillent actuellement sur des applications dédiées à Harmony OS.

Le développement des alternatives à Google Maps, Google Pay et Gmail seraient déjà en cours de finalisation. Charles Peng a indiqué que les utilisateurs auront du mal à faire la différence entre les services de Google et ceux de Huawei.

Des applications attendues vers la fin décembre

Charles Peng a déclaré qu’une partie des nouveaux services de Huawei seront disponibles d’ici la fin décembre. « Nous avons notre propre Huawei Mobile Services (HMS) et essayons de construire un véritable écosystème mobile. La plupart des applications clés telle que la navigation, les paiements, les jeux et la messagerie seront prêtes d’ici la fin décembre. »

Le PDG de Huawei a fait savoir que la firme travaille étroitement avec des développeurs indiens et chinois pour concevoir les applications qui intégreront l’App Gallery de la marque. « Nous nous concentrons sur la façon de travailler avec les développeurs pour offrir une bonne expérience client. C’est un défi que nous essayons de relever. »

À terme, en dehors des services basiques, Huawei promet plusieurs nouvelles applications aux utilisateurs de ses appareils. « Dans chaque pays, nous nous concentrerons sur la fourniture des 100-150 meilleurs applications aux clients via HMS. »