Huawei a imaginé un lecteur d’empreintes prenant tout l’écran d’un smartphone

Huawei a déposé un nouveau brevet relatif à une technologie qui permet de déverrouiller un smartphone en posant son doigt n’importe où sur l’écran. Il s’agit cependant d’un concept qui n’est pas tout à fait nouveau.

En 2018, Synaptics a déclaré que les constructeurs parviendraient dans un avenir plus ou moins proche à proposer un lecteur d’empreintes digitales qui fonctionne sur toute la surface de l’écran d’un téléphone. Cela semble maintenant se confirmer. En effet, Huawei vient de déposer un brevet lié à cette technologie. Le brevet en question a été enregistré dans plusieurs pays, entre autres, en Chine, aux États-Unis, au Japon, en Corée du Sud, en Inde ainsi que dans la zone euro.

Crédits Huawei

Certes, nous ne savons pas encore à quel moment sortira le premier smartphone à bénéficier de ce concept, mais le dépôt prouve que l’amélioration du déverrouillage par empreintes digitales figure parmi les préoccupations de la firme chinoise.

Quelques cas d’utilisation possibles

Huawei a confié à Android Authority quelques scénarios d’utilisation possibles afin de montrer l’intérêt de cette technologie. En équipant ses smartphones d’un lecteur d’empreintes qui prend en charge tout l’écran, le constructeur espère par exemple pouvoir sécuriser individuellement chaque application. De cette façon, lorsqu’on tape sur une icône, non seulement l’appli se lancera, mais le téléphone se déverrouillera.

Le constructeur a également mentionné la possibilité d’accéder rapidement à l’application SMS pour afficher et répondre aux messages sans avoir à déverrouiller le smartphone au préalable. Bref, l’idée s’avère intéressante dans la mesure où le simple fait d’appuyer sur un widget ou une notification pourrait théoriquement déverrouiller le terminal.

À lire aussi : Le Huawei Mate 40 risque de se limiter à certains marchés

Une possibilité d’activer le lecteur dans les zones choisies

Comme si ces explications ne suffisaient pas, Huawei a indiqué que les utilisateurs pourraient « activer le capteur dans une zone choisie sur l’écran ». Concrètement, la technologie nous permettrait de désactiver le capteur dans le tiers supérieur de la dalle si on a tendance à n’utiliser que le tiers inférieur et la zone centrale pour l’authentification.

Aussi intéressant que ce concept puisse paraitre, sachez que Huawei n’est pas le premier fabricant de smartphones à avoir imaginé une telle solution. L’Apex 2019, un concept phone élaboré par Vivo, arbore par exemple déjà un écran qui intègre un lecteur d’empreintes sous toute sa surface.

À lire aussi : Un nouveau pays décide de bannir Huawei

Mots-clés huawei