Huawei confirme la vente de Honor

Huawei vient de confirmer une rumeur qui court depuis maintenant quelques semaines. Le géant chinois va bel et bien vendre sa division Honor et nous connaissons même son acquéreur.

Huawei était bien parti pour voler la vedette à Samsung et prendre la première place du podium dévolue aux constructeurs de smartphones, mais tout a changé avec le décret présidentiel pris par Trump en début d’année dernière.

Crédits Pixabay

Depuis cette date, les entreprises américaines n’ont plus le droit de faire commerce avec Huawei, ni même avec aucune de ses filiales.

Huawei a revendu Honor

Honor est bien entendu compris dans le lot et c’est la raison pour laquelle tous les smartphones mis sur le marché depuis par le constructeur ne disposent ni des services ni des applications de Google. Une situation compliquée à laquelle Huawei a cependant réussi à faire face en développant son propre écosystème, comme en témoigne notre test – très positif – du Huawei Mate 40 Pro.

Mais voilà, la semaine dernière, plusieurs sources ont commencé à évoquer la possible revente de la filiale Honor. Et cette nuit, l’information a été confirmée par le principal intéressé. Huawei va bel et bien se délester de sa filiale et la firme a même déjà trouvé un repreneur, en la personne de Shenzen Zhixin New Information Technology Co.

Bientôt une nouvelle marque de téléphonie ?

Derrière ce nom se cache en réalité un consortium composé de plus d’une trentaine d’agents et de distributeurs. Pour l’heure, peu d’information ont filtré, mais ce dernier a tout de même confirmé qu’il comptait développer une nouvelle marque.

Huawei, de son côté, n’a pas donné plus de détails, mais on sait que la revente de Honor a pour but de sauver la marque et de lui éviter de se retrouver dans une impasse. Si aucun des deux partis n’a confirmé la chose, Reuters, de son côté, évoque une opération évaluée à environ 100 milliards de yuans, ce qui correspond à peu de choses près à 13 milliards d’euros.

Huawei, de son côté, a fait savoir qu’elle ne détiendrait aucune action et qu’elle ne participera en aucune manière à la gestion et à la prise de décision. Le géant n’aura donc aucun lien avec la nouvelle marque, une marque qui avait par ailleurs trouvé son public en Europe et en France.

Mots-clés honorhuawei