Huawei et Google travaillaient sur une enceinte connectée commune avant que la situation ne dérape

Selon une source interne de Huawei, la firme chinoise aurait travaillé sur une enceinte connectée avec Google depuis de longs mois. Les deux entreprises auraient notamment prévu d’officialiser le produit au cours du mois de septembre 2019. Seulement, le projet aurait été abandonné lorsque Donald Trump a lancé des sanctions contre Huawei dans le cadre de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Nous avons très peu de détails sur le produit, mais les deux firmes auraient prévu de le commercialiser à l’international, même aux États-Unis.

Notons que ces informations sont à prendre avec des pincettes. Il faudra notamment attendre une confirmation venant de Huawei ou Google pour être fixés.

Un lancement initialement prévu en septembre

Un employé anonyme de Huawei a déclaré à The Information que la firme chinoise et Google ont travaillé sur une enceinte connectée pendant une année. Alors que le projet avait beaucoup progressé, il aurait soudainement été annulé.

Si Donald Trump n’avait pas interdit aux entreprises américaines de collaborer avec des entreprises chinoises, le produit aurait ainsi été lancé lors du salon IFA organisé à Berlin, du 6 au 11 septembre 2019.

Au cours des derniers mois, de grandes entreprises de technologie américaine ont fait pression sur le gouvernement américain pour leur permettre de vendre leurs produits à Huawei. Et la semaine dernière, le président Trump a déclaré aux dirigeants des sociétés américaines – dont Google, Intel et Qualcomm – qu’il prendrait sa décision en temps opportun. Ainsi, resterait-il un petit espoir pour que le projet soit repris par les deux entreprises ?

Une reprise du projet peu probable ?

Même si Google était de nouveau autorisé à collaborer avec Huawei, il y a très peu de chances pour que les deux entreprises reprennent le développement de leur enceinte connectée.

Compte tenu des soucis de confidentialités rencontrés par les consommateurs avec les haut-parleurs connectés, Huawei ne serait pas en position de proposer un tel appareil. Soupçonné d’espionnage, le lancement d’une enceinte connectée par la firme chinoise aurait notamment contribué à aggraver la situation.

De plus et pour ne rien arranger, les rumeurs suggèrent depuis plusieurs semaines que certains sous-traitants des développeurs  – dont Amazon, Google et Apple – auraient accès à certains échanges des utilisateurs avec les assistants vocaux. La période ne semble donc pas propice au lancement d’un tel produit.

Mots-clés googlehuawei