Huawei : L’ambassadeur Cong Peiwu a rendu visite à Meng Wanzhou et exhorte le Canada à la libérer immédiatement

Le nouvel ambassadeur chinois au Canada, Cong Peiwu, qui a pris ses fonctions plus tôt ce mois de novembre 2019 s’est récemment rendu à la résidence de Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei. Cette dernière a été arrêtée au Canada, à l’aéroport de Vancouver, il y a presque un an, le 1er décembre 2018, à cause d’un mandat d’arrêt émis par les États-Unis.

Le gouvernement américain accuse effectivement Meng Wanzhou de fraude et demande son extradition aux États-Unis pour procéder à son jugement. Seulement, Huawei et Meng ont tous deux nié à plusieurs reprises tout acte répréhensible et depuis, le membre de l’exécutif de Huawei lutte avec la perspective de son extradition aux États-Unis.

Huawei affiche une croissance de 50% de ses ventes au premier trimestre 2019, selon IDC

Crédits Wiki

Libérée sous caution, Meng Wanzhou se trouve actuellement dans sa résidence et attend les audiences du tribunal qui devraient débuter l’année prochaine.

La Chine est convaincue que le Canada a commis une erreur

L’ambassadeur Cong Peiwu s’est justement rendu auprès de la directrice financière de Huawei le jeudi 28 novembre 2019. Il lui a exprimé ses sincères salutations et félicitations et a assuré que « la grande patrie et près de 1,4 milliard de Chinois » sont ses plus « fervents partisans ». L’ambassadeur chinois a également rassuré la CFO de Huawei que Beijing « continuerait à exhorter le Canada à corriger son erreur » et à la libérer immédiatement.

Par ailleurs, dans un communiqué de l’ambassade paru le vendredi 29 novembre 2019, Cong Peiwu a garanti que le gouvernement chinois est déterminé à protéger les droits et intérêts justes de ses citoyens et de ses entreprises. A l’endroit de Meng Wanzhou, l’ambassadeur a déclaré que tous, en Chine, s’attendent à ce qu’elle retourne tôt et en toute sécurité sur le territoire chinois.

Les rapports entre la Chine et le Canada sont plus que tendus

Rappelons que depuis l’arrestation de Meng Wanzhou, les relations entre la Chine et le Canada sont devenues plus que glaciales. Le gouvernement chinois a même procédé à l’arrestation de deux citoyens canadiens qui font actuellement face à des accusations de violation de sécurité. De plus, la Chine a également bloqué les importations de semences canadiennes de canola.

Selon Reuters, le bureau du ministre des Affaires étrangères du Canada, François-Philippe Champagne, n’a pas immédiatement commenté l’affaire. Toutefois, le ministre a déclaré qu’il avait déjà discuté du cas des deux détenus canadiens avec son homologue chinois la semaine dernière.

Mots-clés canadachinehuawei