Il y aurait bien un Huawei P50 de prévu en 2021

Huawei n’aurait pas encore dit son dernier mot. Contrairement à ce que laissent entendre certaines rumeurs, la marque aurait bien l’intention de lancer un Huawei P50 en 2021. Et il serait même propulsé par la toute dernière puce du constructeur, le Kirin 9000.

Gravée en 5 nm, cette puce a pour particularité d’embarquer un CPU composé de huit coeurs, des coeurs répartis en trois clusters. Le coeur le plus rapide est un Cortex A77 cadencé à 3,13 GHz, puis on trouve ensuite un premier cluster regroupant trois A77 cadencés à 2,54 GHz et un second cluster composé de quatre coeurs A55 cadencés à 2,05 GHz.

Pour les accompagner, on peut compter sur un Mali G78 regroupant cette fois 24 coeurs différents, mais aussi un tout nouveau NPU et un modem 5G compatible avec toutes les infrastructures.

Un Huawei P50 sous Kirin 9000 l’année prochaine ?

Le Kirin 9000 a donc du répondant, comme nous avons pu le constater lors du test de l’excellent Huawei Mate 40 Pro.

Or justement, si l’on en croit The Elec, le Kirin 9000 devrait également être présent à bord du Huawei P50, un smartphone dont l’existence a été beaucoup discutée ces dernières semaines. Pour certains, Huawei aurait en effet l’intention de mettre un terme à sa division de smartphones. Pour d’autres, il ne serait pas en mesure de produire suffisamment de Kirin 9000 pour pouvoir équiper son nouveau flagship.

Car en effet, depuis la mise en place du décret Trump, les entreprises américaines n’ont plus le droit de faire commerce avec le géant chinois. Cela vaut bien entendu pour Google, mais également pour ARM, ce qui pose bien entendu problème à HiSilicon, la division de Huawei en charge de la conception et de la production des semi conducteurs.

A lire aussi : Qualcomm peut de nouveau fournir Huawei… en puces 4G

Huawei risque de se retrouver à court de puces

Or justement, en tout, ce sont neuf millions de Kirin 9000 qui auraient été expédiés à Huawei avant l’entrée en vigueur de l’interdiction américaine. Un stock qui a été bien entamé par les Mate 40, dont le succès n’est plus à démontrer en Chine.

The Elec pense cependant que la firme a constitué un stock suffisant pour ses P50 et nos confrères s’attendent donc à ce que ce dernier soit bien lancé en début d’année prochaine. On ignore en revanche si tous les marchés pourront mettre la main dessus. Toujours selon notre source, le P50 devrait également être équipé de panneaux OLED fournis par Samsung et LG.

A lire aussi : Huawei confirme la vente de Honor

Reste maintenant à savoir si le résultat des élections présidentielles américaines auront ou non un impact sur le décret pris par Donald Trump l’année dernière. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que si tel n’est pas le cas, alors Huawei risque de se retrouver dans une situation très compliquée l’année prochaine.

Mots-clés huaweihuawei p51