Et si les Huawei P50 étaient livrés avec HarmonyOS ?

Huawei a sonné le coup d’envoi de la version bêta d’HarmonyOS 2.0 cette nuit sur une petite sélection de smartphones. Et si l’on en croit Sina Tech, alors la marque envisagerait de passer à la vitesse supérieure dès l’année prochaine avec les Huawei P50.

Huawei se trouve dans une situation très compliquée depuis l’année dernière, et plus précisément depuis que Donald Trump a fait passer un décret interdisant aux entreprises américaines de faire commerce avec le géant chinois. Un géant accusé d’espionner les Américains pour le compte du gouvernement chinois.

Voilà ce qui est sans doute l'un des meilleurs modules photo du marché

Depuis, donc, Huawei n’a plus le droit de livrer les applications et les services de Google avec ses téléphones.

Un Huawei P50 sous HarmonyOS ?

Si pour le moment l’interdiction ne couvre pas Android, Huawei se prépare tout de même au pire et il a ainsi dévoilé l’année dernière sa propre plateforme, baptisée HarmonyOS. Une plateforme universelle, capable de s’adapter à tous les produits. Et notamment aux smartphones.

Et justement, HarmonyOS 2.0 vient d’entrer dans sa phase de bêta test et les personnes disposant d’un smartphone compatible peuvent donc tester dès à présent la plateforme.

Mais ce n’est que le début. Comme évoqué un peu plus haut, Sina Tech, de son côté, s’attend à ce que la plateforme soit plus largement déployée dès l’année prochaine. En réalité, Huawei envisagerait même d’en équiper tous les appareils de la série P50.

Tous les marchés concernés, ou seulement certaines régions ?

Ces derniers deviendraient du même coup les premiers smartphones de la marque à embarquer HarmonyOS.

En revanche, ce que nos confrères ignorent, c’est si tous les marchés seront concernés ou si cette mesure se limitera à certaines régions comme la Chine par exemple.

Reste qu’une telle décision sonnerait comme un engagement fort.

Côté applications, de toute manière, nous ne devrions pas être embêté puisque la plateforme de Huawei sera capable de convertir automatiquement les applications développées pour Android. De leur côté, les développeurs et les éditeurs n’auront donc pas besoin de développer une nouvelle application à partir de zéro.

Mots-clés huaweihuawei p50