Huawei P9 : le photophone par excellence ?

Huawei a tenu une grande conférence de presse à Londres hier en fin d’après-midi. Le géant chinois a profité de l’occasion pour lever le voile sur le P9 et sur le P9 Plus. Ces deux téléphones ont droit à des finitions soignées et à une fiche technique haut de gamme, bien sûr, mais ils mettent surtout le paquet sur la photo avec un module élaboré en partenariat avec un grand nom du secteur : Leica.

Richard Yu, le PDG de Huawei CBG, a tout de suite annoncé la couleur en montant sur scène : “A travers le monde, des milliards de photos sont prises avec des smartphones chaque année. La photographie est donc un élément central pour le consommateur”.

Capteur photo Huawei P9

Le P9 met le paquet sur la photo.

Il est évidemment difficile de ne pas être d’accord avec lui et il suffit d’ailleurs d’aller faire un tour sur les réseaux sociaux ou sur les différentes plateformes de stockage de photos pour se rendre compte que nos téléphones sont extrêmement populaires chez les photographes.

Le Huawei P9 est équipé d’un capteur RVB et d’un capteur monochrome avec des lentilles Summarit

Partant de ce constat, Huawei s’est rapproché de Leica afin de mettre en place un partenariat portant sur tous les futurs téléphones de la marque. Le P9 et le P9 Plus sont les premiers terminaux à en profiter.

A l’arrière, nous retrouvons ainsi un module composé de deux capteurs et de deux optiques 27 mm f/2.2 placés à quelques millimètres les uns des autres. Les capteurs de 12 millions de pixels (IMX286) sont tous les deux fournis par Sony et cela n’a rien de surprenant.

Le géant nippon travaille effectivement avec la plupart des constructeurs du marché et cela vaut aussi bien pour Apple et Samsung que pour Nikon et Canon.

Les optiques, en revanche, ont été entièrement imaginées par Leica et elles viennent se ranger dans la famille des Summarit. Arrivée en 2007, cette gamme a été pensée pour les M et si elle vient se positionner aux côtés des Summilux, Summicron ou Noctilux. A la base, ces optiques sont moins lumineuses que les objectifs des autres gammes mais elles bénéficient d’une construction optique irréprochable et c’est évidemment le cas ici.

Mais ce n’est pas le plus intéressant. Le module imaginé par Leica et Huawei se compose effectivement d’un capteur couleur et… d’un capteur monochrome.

Le P9 pourra capter plus de lumière que le Galaxy S7

Grâce à cette configuration, il sera capable de faire entrer davantage de lumière. Huawei a d’ailleurs indiqué durant sa conférence de presse que ce fameux module était capable de capter 90% de lumière en plus par rapport à un Galaxy S7 et 270% par rapport à un iPhone 6s.

Comment est-ce possible ? En réalité, c’est assez simple. Débarrassé de la couleur, le capteur monochrome peut récupérer davantage de détails sur les scènes et renforcer ainsi la dynamique et le contraste des images et des vidéos capturées avec le P9 et avec le P9 Plus.

Et attention, car ce second capteur peut aussi fonctionner seul ! Les utilisateurs trouveront même au sein de l’application un mode de prise de vue spécialement dédié à la photo en noir et blanc. Ce ne sera d’ailleurs pas le seul et nous aurons bien évidemment droit à un mode manuel.

Là dessus, il faudra aussi compter sur un double Flash LED et sur un autofocus laser similaire à celui que l’on retrouve sur le Nexus 6P. Grâce à cette configuration, le P9 et le P9 Plus devraient être en mesure de faire la mise au point en une fraction de seconde.

Bref, sur le papier, c’est plutôt prometteur et il me tarde de mettre la main sur un de ces deux téléphones pour voir ce que leur capteur a dans le ventre.

Mots-clés huaweihuawei p9