Huawei P9 : les premiers benchmarks sont de sortie

Le Huawei P9 est un appareil séduisant et il semble aussi avoir toutes les qualités requises pour devenir un des meilleurs photophones du marché. Mais qu’en est-il de sa puissance de calcul ? Si l’on en croit ces benchmarks, alors l’appareil serait un peu en retrait face à ses concurrents et notamment face à l’iPhone 6s, le Samsung Galaxy S7 et le LG G5.

Le P9 ne sortira pas avant la fin du mois mais il est en train d’être testé par plusieurs médias et notamment par GSM Arena et par MobileGeeks. En attendant de rendre leur verdict final, ces derniers ont donc cherché à pousser le téléphone dans ses derniers retranchements.

Benchmarks Huawei P9

Le Huawei P9 a de la ressource, mais il reste en retrait face à ses concurrents.

Ils l’ont donc testé avec AnTuTu, GeekBench, GFX et de nombreuses autres solutions dédiées pour déterminer la puissance de sa puce.

Le Kirin 955 du Huawei P9 est en retrait face aux autres SoC

Le Huawei P9 est équipé d’un Soc Kirin 955. Le processeur réunit en tout huit coeurs mais ils ne sont pas tous aussi puissants ni même aussi véloces. L’entreprise a opté pour une architecture en big.LITTLE et ces coeurs sont donc répartis en deux clusters avec quatre Cortex-A72 cadencés à 2,5 GHz et quatre Cortex-A53 cadencés à 1,8 GHz.

Ces coeurs ne fonctionneront pas en même temps. Le P9 fera appel au premier cluster pour les calculs les plus complexes tandis que le second se chargera des opérations courantes.

Le processeur du téléphone est couplé à un GPU Mali-T880 MP4 composé de quatre coeurs et on trouve aussi 3 Go ou 4 Go de RAM en fonction des modèles.

Dans les faits, les résultats obtenus par le Kirin 955 sont assez mitigés. Sur AnTuTu, par exemple, il obtient 99 073 points et il arrive donc loin derrière le LG G5 (131 240 points) et le Samsung Galaxy S7 Edge (134 704 points). Même constat sur GeekBench 3, que ce soit en single-core ou en multi-core, même s’il bat le dernier téléphone haut de gamme de LG d’une courte tête lorsqu’il est amené à jongler avec plusieurs processus en simultanée.

Basemark OS 2.0 ne lui fait pas plus de cadeaux. Le Huawei P9 obtient effectivement 2 019 points, contre 2 065 points pour le LG G5, 2 128 points pour le Samsung Galaxy S7 et 2 195 points pour l’iPhone 6s. Sur GFX 3.1, c’est le LG G5 qui arrive en tête, suivi par le Galaxy S7, le Xperia Z5 et, enfin, le Huawei P9.

Rassurez-vous cependant car ces écarts sont finalement peu significatifs et le P9 sera tout à fait en mesure de faire tourner les plus gros jeux du Play Store. Il ne faut pas non plus perdre de vue que la puissance brute d’un téléphone ne fait pas tout.