Huawei présentera les Mate 30 le 19 septembre à Munich

Huawei vient d’annoncer la nouvelle, les Mate 30 et Mate 30 Pro seront tous deux présentés le 19 septembre prochain, dans la ville de Munich. L’annonce est très attendue, encore plus après les derniers rebondissements concernant la liste noire de l’administration Trump.

On pensait en effet que la situation était en train de s’apaiser entre les États-Unis et Huawei, mais ce n’est visiblement pas le cas.

Prise en main du Huawei Mate 20 : image 4

La semaine dernière, un porte-parole de Google a ainsi fait savoir que si l’interdiction n’était pas levée, alors Huawei n’aurait pas la possibilité d’utiliser Android et les applications de la firme sur les Mate 30.

Les Mate 30 et Mate 30 Pro seront présentés le 19 septembre

Huawei, de son côté, n’a rien confirmé, mais l’annonce postée sur le compte Twitter de l’entreprise semble aller dans ce sens.

L’annonce en question évoque directement les Huawei Mate 30 et la date à laquelle la gamme sera présentée. Le rendez-vous aura donc lieu à Munich le 19 septembre prochain. Le message fait également un clin d’oeil aux dernières rumeurs en date en évoquant un « full circle » repris ensuite dans la petite vidéo de teasing qui l’accompagne.

Ici, il est bien entendu difficile de ne pas penser aux fuites les plus récentes puisque ces dernières laissaient apparaître un module photo de forme ronde.

Mais le plus intéressant se trouve du côté du hashtag utilisé pour l’événement.

Huawei a en effet pris l’habitude d’utiliser une accroche pour tous ses lancements et celle utilisée pour les Mate 30 se passe aisément de commentaire : #RethinkPossibilities. Soit, en français, quelque chose comme « repenser les possibilités ».

#RethinkPossibilites, un indice sur la plateforme de la gamme ?

Il est évidemment difficile de ne pas penser à la situation dans laquelle la firme se trouve empêtrée depuis plusieurs mois maintenant. L’actuel locataire de la Maison-Blanche ne porte effectivement pas l’entreprise dans son coeur et il l’a accusée à plusieurs reprises d’actes d’espionnage.

En conséquence, il a fini par placer la société et toutes ses filiales sur une liste noire, et ce afin d’empêcher les entreprises américaines de travailler avec elle. Face à la situation, Huawei a été obligé de s’adapter et de mettre un coup de collier sur ses propres projets, notamment sur sa plateforme universelle, HarmonyOS.

Présentée en grande pompe durant l’été, cette dernière viendra se confronter à Android. Tout comme ce dernier, elle visera d’ailleurs une certaine forme d’universalité et elle ne se limitera ainsi pas aux smartphones et aux tablettes de la marque. A terme, elle devrait être en mesure d’accompagner tous les produits électroniques de la société.

Pendant un temps, il était question que le Huawei Mate 30 Lite soit le premier à embarquer HarmonyOS, mais les propos tenus par le porte-parole de Google ont quelque peu semé le trouble et beaucoup pensent ainsi que toute la gamme devra jouer cette carte en raison de l’interdiction qui pèse sur l’entreprise.

Mais pour en avoir le coeur net, il faudra attendre le 19 septembre.