Huawei, prête à céder ses licences de conception de smartphones

Huawei aurait trouvé un moyen de contourner les sanctions américaines pour sauver sa division mobile.

La marque chinoise a perdu sa gloire d’antan depuis que l’administration Trump a imposé des sanctions à son encontre. L’embargo américain a mis Huawei dans une position délicate. Il a paralysé l’activité mobile du constructeur. À l’heure actuelle, la situation n’est pas encore rentrée dans l’ordre. Mais la firme semble avoir trouvé la solution pour sortir de cette impasse.

Le fabricant envisage de contourner les sanctions économiques américaines par le biais de l’exploitation de ses licences.

Huawei mise sur ses propriétés intellectuelles pour renouer avec le succès

Huawei fait le nécessaire pour rebondir malgré la bataille avec les États-Unis. La situation de la firme reste inchangée même si les Américains ont un nouveau président. Afin d’éviter de sombrer davantage, le constructeur a dû vendre sa sous-marque Honor l’année dernière qui depuis a rencontré le succès. Huawei cherche maintenant à retrouver sa place dans le secteur de la téléphonie mobile. Elle semble avoir trouvé une nouvelle stratégie pour accéder au marché.

Des sources suggèrent notamment que le constructeur veut concéder des licences de conception de smartphones à des entreprises tierces. L’objectif est que ces dernières puissent les utiliser pour proposer des produits sous leur propre marque. En contrepartie, ces partenaires devront fournir à Huawei les composants auxquels il n’a pas accès habituellement.

La firme serait déjà en pourparlers avec la marque Xnova du groupe China Postal and Telecommunication Appliances Co (PTAC). Il s’agit d’un fabricant d’équipements de télécommunication qui propose déjà des appareils sous la marque Nova. Un choix judicieux donc pour Huawei qui n’a pas accès à certains composants en raison des sanctions américaines. Le partenariat entre les deux entreprises devrait permettre à Nova de proposer avec ses téléphones les dernières innovations de Huawei.

Huawei se montre confiant

Des sources proches du dossier indiquent aussi que Huawei s’est rapproché de TD Tech Ltd, un fournisseur d’équipements de télécommunication chinois. Ce dernier exploitera également les technologies de Huawei pour les intégrer à ses produits. Ces différents partenariats permettront à l’entreprise chinoise de relancer son activité mobile. Huawei espère écouler 30 millions de smartphones sur le marché en 2022 grâce à sa nouvelle stratégie.

Le géant chinois n’a pas vraiment l’intention de renoncer à sa division mobile. Même s’il ne collabore plus avec les entreprises importantes du secteur comme TSMC, Qualcomm ou Google, il espère toujours rebondir. Huawei a fait face à de lourdes pertes depuis 2019. Sa stratégie qui consiste à vendre des licences devrait lui permettre de renouer avec le succès. Cependant, les gains seront bien évidemment moindres par rapport à ceux générés par la vente de smartphones sous sa propre marque.