Huawei reconnait que HarmonyOS mettra du temps à s’imposer face à Android

Face aux sanctions américaines, Huawei n’a d’autre choix que de s’émanciper de leurs technologies pour ne pas voir son business s’écrouler. Car le constructeur chinois repose notamment sur Android, proposé par Google, pour ses smartphones – avec une place de numéro deux mondial. Face à ces déboires, Huawei aura dévoilé HarmonyOS, lui permettant de potentiellement devenir indépendant sur le marché du système d’exploitation. Car pour rappel, la firme chinoise l’est déjà pour les processeurs puisqu’elle fabrique les puces Kirin. Autant dire que s’émanciper d’Android pourrait marquer un grand changement.

Mais face à un système d’exploitation aussi important qu’Android, Huawei ne se fait pas d’illusions.

Capture Twitter

La firme chinoise affirme avoir conscience que s’imposer face à Android avec HarmonyOS pourrait prendre du temps.

HarmonyOS aura besoin de temps pour gagner du terrain

Face à la large domination d’Android, qui équipe une majorité des smartphones dans le monde (Samsung, Honor, OnePlus, Xiaomi, Oppo…), HarmonyOS aura bien du mal à s’imposer. Même si le système d’exploitation est développé par Huawei, numéro deux mondial sur le marché de la téléphonie, ce sont des millions d’utilisateurs qu’il faut convaincre d’utiliser cette alternative nouvelle. Une alternative qui devra faire l’impasse sur de nombreuses applications.

Joy Tan, vice-président des affaires publiques chez Huawei, avoue que rattraper Android serait très compliqué pour HarmonyOS.

La cadre, qui se montre mesurée quant à la force de frappe du système d’exploitation, explique qu’il faudra plusieurs années pour s’imposer face au logiciel de Google. Cette dernière reconnaît qu’un tas d’utilisateurs Android sont « habitués aux applications Google en plus du système d’exploitation Android ».

Résultat ? Joy Tan explique que HarmonyOS peut représenter l’une des « solutions alternatives », mais que « cela prendra du temps à construire ».

Elle reconnaît donc que faire face à Android ne sera pas tâche aisée lorsque l’on connaît son importance dans le milieu mobile – la seule alternative forte n’est autre qu’iOS, par Apple.

Il semblerait que Huawei fasse légèrement marche arrière après s’être montré très confiant quant à son système d’exploitation HarmonyOS. Longtemps annoncé comme une véritable fronde contre Android, il semblerait que l’écosystème soit en réalité beaucoup trop fragile pour faire face actuellement. Il faudra pour Huawei le renforcer pour espérer un jour faire concurrence à la solution de Google.