Huawei serait en train d’expérimenter un smartphone sous HongMeng OS

Ces derniers mois a eu lieu une lutte entre Huawei et le gouvernement américain sur fond de guerre froide commerciale avec la Chine. Il faut dire que les USA avaient interdit au constructeur chinois d’utiliser ses technologies, dont Android, le système d’exploitation qui équipe tous ses smartphones. Autant dire une situation périlleuse pour Huawei qui possédait une arme secrète : son propre OS.

Seulement voilà, reprendre du début n’est pas simple, surtout lorsque l’on sait que la boutique virtuelle du système d’exploitation serait sans doute très vide en comparaison avec le Google Play.

Mais depuis, les tensions se sont apaisées et une solution a été trouvée pour que Huawei puisse continuer à utiliser Android.

Mais c’était sans compter des essais qui auraient lieu autour de HongMeng OS, le système d’exploitation de Huawei, sur un smartphone. Huawei va-t-il laisser tomber Android ?

Une position floue vis-à-vis d’Android

Huawei va-t-il finir par adopter HongMeng OS ? Rien n’est moins sûr. Mais d’après les informations de Global Times, la firme chinoise effectuerait des essais pour le système d’exploitation avec un smartphone.

S’agit-il du Huawei Mate 30 Pro, son prochain modèle à venir ? Les informations indiquent que le téléphone en question serait dévoilé le même jour que la phablette précédemment  citée. Tout reste donc à prendre au conditionnel et beaucoup de questions restent en suspens.

En attendant, Global Times rapporte que c’est le 9 août prochain que le produit équipé de HongMeng OS pourrait être présenté à Dongguan, en Chine. Il s’agirait, toujours à prendre avec des pincettes, d’un téléviseur connecté. Le smartphone en préparation serait quant à lui proposé autour de 250 euros : on peut donc miser sur un milieu de gamme qui permettrait de savoir à Huawei si la sauce peut prendre.

Il faut dire que Huawei joue gros en laissant tomber Android, très complet – notamment au niveau de son Google Play, boutique virtuelle. La firme chinoise devrait reprendre du début, tout en profitant de la grande présence de ses smartphones sur le marché.

Selon certaines rumeurs, Google se serait rangé du côté de Huawei face à ses déboires avec le gouvernement américain. La firme américaine a tout intérêt à garder proche de lui le géant chinois, numéro deux mondial en terme de ventes.

Mots-clés androidhuawei