Huawei souhaite lancer ses premiers smartphones sous HarmonyOS… en 2021 !

La guerre commerciale et technologique entre les USA et la Chine cause de gros problèmes aux sociétés des deux pays. Des dommages collatéraux qui commencent à se faire ressentir, comme lorsque le gouvernement chinois parle de bannir Apple, société américaine, de son territoire. Et pour Huawei, il est impossible de proposer les applications Google sur ses smartphones, depuis le Huawei Mate 30. Une situation qui ne semble pas amuser la firme chinoise, avec l’ombre d’une potentielle interdiction d’utiliser le système d’exploitation mobile Android, installé sur tous ses modèles.

Et face à cette situation, Huawei a décidé de développer HarmonyOS, son propre système d’exploitation mobile.

Voilà ce qui est sans doute l'un des meilleurs modules photo du marché

Et les premiers smartphones équipés devraient arriver l’an prochain, selon Richard Yu, qui gère le grand public chez Huawei.

Huawei prépare sa riposte avec son propre système d’exploitation

Huawei va-t-il, à la façon d’un Apple, propose un système d’exploitation exclusif à ses appareils ? C’est en tout cas ce que souhaite la firme chinoise, comme l’explique Richard Yu, pour totalement se passer des technologies de Google, et donc Android. Car comme l’explique l’homme fort de Huawei, ce sont de premiers téléphones sous HarmonyOS qui arriveront en 2021. Un système d’exploitation déjà révélé aux consommateurs, voilà plusieurs mois, et présent chez des téléviseurs connectés du constructeur, en Chine

À propos des smartphones qui en profiteront, difficile d’en savoir plus. Huawei va-t-il réserver HarmonyOS à ses grosses gammes, comme le prochain Huawei P50 ? Ou compte-t-il déployer ce système d’exploitation sur des modèles inédits, comme un test, ou sur du milieu de gamme ? Mais une chose est sûre : la firme chinoise organise une conférence le 10 septembre prochain et pourra peut-être nous en apprendre plus.

Reste à savoir si les utilisateurs adhéreront à cette alternative, face aux éternels Android et iOS, et si les développeurs s’intéresseront à cette plate-forme. Avec des millions de smartphones à travers le monde, un statut de deuxième vendeur mondial, Huawei peut effectuer une percée fulgurante et imposer rapidement HarmonyOS.

On imagine que les précédents modèles, sous Android, continueront à utiliser ce système d’exploitation malgré une fin des licences Google. Mais Huawei l’a assuré : ses appareils pourront continuer à profiter des mises à jour malgré tout.

Mots-clés harmonyoshuawei