Huawei veut proposer les applications Google sur l’AppGallery malgré les sanctions américaines

Le gouvernement américain donne beaucoup de fil à retordre à la firme chinoise. Les USA accusent Huawei d’espionnage et lui interdisent d’utiliser les technologies américaines, dont celles de Google.

Mais gros problème pour le constructeur : l’installation des applications Google, comme YouTube, Gmail, mais surtout le Play Store, est vitale pour ses appareils. Face à cette restriction, Huawei a donc décidé de dévoiler sa propre boutique en ligne appelée AppGallery et se vante déjà que cette dernière soit numéro trois. Et la firme chinoise n’abandonne pas l’idée de proposer les applications Google sur son service.

Le Huawei P40 Pro en couleur bleue

Crédits Huawei

Comme l’explique le président de Huawei, Eric Xu, à CNBC, la firme chinoise voudrait que les applications Google soient présentes sur son AppGallery.

Un vœu plutôt ambitieux lorsque l’on sait à quel point les USA sont contre cette idée !

Huawei souhaite renouer avec les applications Google

Il est très difficile pour Huawei, malgré la grande qualité de ses smartphones, de rivaliser en l’absence d’applications Google. Les ventes du géant chinois sont impactées tandis que Xiaomi s’est emparé de sa place de troisième constructeur mondial lors du mois de février.

Des difficultés qui pourraient bien s’aggraver dans les prochaines années face aux sanctions venues des États-Unis alors que Huawei dépend fortement des technologies américaines.

Et alors que l’AppGallery remplace le Play Store sur les appareils Huawei, le constructeur souhaite y proposer les applications Google. C’est ce que son président, Eric Xu, a expliqué en interview : “Nous espérons que les applications Google pourront être disponibles chez notre AppGallery, comme ils le sont sur l’App Store d’Apple“. Car même si la firme de Cupertino est en concurrence avec Android, développé par Google, face à son iOS, les applications comme YouTube ou Gmail sont disponibles dans sa boutique virtuelle.

Sans oublier que l’AppGallery représentant des millions d’utilisateurs, Google a tout intérêt à pouvoir proposer ses services chez la boutique en ligne de Huawei. Des services assez indispensables sur lesquels risquent de se jeter les utilisateurs de récents smartphones Huawei, comme les Mate 30 et P40 qui se retrouvent dépourvus des applications de la société américaine.

Bien évidemment, Google n’est pas en mesure de statuer sur cette possibilité et c’est le gouvernement américain lui seul qui pourra lever les sanctions à l’encontre de Huawei.