Hubble a capturé une étoile située à neuf milliards d’années lumière de la Terre

Des astronomes ont découvert une étoile bleue gigantesque dans une galaxie spirale située à neuf milliards d’années-lumière de la Terre. En temps normal, la lueur de cette étoile serait trop faible pour être vue avec un télescope. Néanmoins, les astronomes ont pu observer cette étoile grâce à la lentille gravitationnelle.

Il s’agit d’un phénomène produit par la présence d’un corps céleste très massif comme un amas de galaxies, un corps agissant comme une lentille naturelle et permettant ainsi de plier et d’amplifier la lumière, ouvrant de ce fait la voie à l’observation des objets extrêmement lointains.

Exoplanète habitable

C’est grâce à ce procédé que les astronautes Steven Rodney de l’université de Caroline du Sud, en Colombie, et Jose Diego de l’Instituto de Fisica de Cantabria, Espagne, ont pu observer l’étoile la plus éloignée jamais observée jusqu’à présent.

Les scientifiques ont donné à cette étoile le nom officiel de MACS J1149 + 2223 Lensed Star 1, mais pour plus de commodité, ils la surnomment Icarus.

Une étoile découverte par hasard

Hubble est un télescope spatial découlant d’un projet de coopération internationale entre la NASA et l’European Space Agency ou ESA.

La gestion de ce télescope est confiée à Goddard Space Flight de la NASA, située à Greenbelt, dans le Maryland. Les opérations scientifiques effectuées par Hubble sont exécutées par l’Institut des sciences du télescope spatial à Baltimore et dans le Maryland.

Les astronomes utilisaient préalablement le télescope Hubble pour surveiller les mouvements d’une supernova située dans la lointaine galaxie spirale. En 2016, l’équipe a repéré un point de lumière mystérieux dans le sillage de ladite supernova.

Hubble et la lentille gravitationnelle : une combinaison astronomique!

En analysant les couleurs émanant de ce point lumineux, les astronomes ont découvert qu’il ne s’agissait pas d’une autre supernova, mais plutôt d’une étoile immense de couleur bleue. Selon le professeur Kelly de l’université du Minnesota, ce n’est pas une supernova, car sa source ne change pas de température et n’explose pas. Seule sa lumière se trouve amplifiée.

Selon l’équipe, cette étoile est non seulement grande, mais aussi massive et lumineuse, peut-être même des centaines de milliers de fois plus lumineuse que le Soleil. Le professeur Kelly a d’ailleurs déclaré que c’est la première fois que les astronomes observent une étoile individuelle agrandie.

C’est la loupe naturelle créée par MACS J1149 + 2223 situé à environ cinq milliards d’années-lumière de la Terre qui ont permis aux astronomes de faire cette découverte. Ils espèrent avoir recours au même procédé pour découvrir d’autres étoiles et supernovas éloignées.