Hyperemesis, une maladie mystérieuse causée par la marijuana ?

La marijuana peut être un vrai soulagement pour les patients qui souffrent de nausées et de vomissements lors de la chimiothérapie. Par contre, la plante peut être dans certains cas néfaste pour les personnes en parfaite santé. Le NPR rapporte que fumer de la marijuana peut déclencher une maladie appelée « syndrome cannabinoïde » ou « syndrome d’hyperémèse cannabinoïde » qui provoque des vomissements violents chez le fumeur.

La communauté médicale a tout récemment indiqué ce syndrome comme étant une maladie réelle. En revanche, le premier cas de vomissements lié à la marijuana date d’il y a plus de vingt ans.

Machine weed

C’est en 2004 que les chercheurs ont inventé l’expression « hyperémie de cannabinoïde ». À ce moment, ils ont établi le premier lien officiel entre la marijuana et les vomissements.

Une maladie en trois phases

Selon les chercheurs, l’hyperémèse cannabinoïde, aussi appelée hyperemesis, semble frapper en trois phases bien distinctes : la phase prodromique, la phase de vomissements et la phase de récupération. La phase prodromique peut durer des mois, voire des années. Le malade a des nausées matinales et des douleurs abdominales pendant cette phase.

Pendant la phase de vomissements, le malade vomit violemment et très fréquemment, parfois jusqu’à cinq fois par heure. Pendant la dernière phase, les douleurs et les vomissements n’ont plus lieu. De plus, le malade recommence à manger normalement sans la moindre gêne.

L’hyperémèse cannabinoïde : aucun remède

Les chercheurs n’ont pas encore recueilli assez d’informations sur l’hyperémèse cannabinoïde parce que c’est encore une maladie très rare. Par contre, tout laisse croire qu’elle va s’accroître dans les prochaines années avec la légalisation de la drogue dans de plus en plus de pays.

La maladie ne dispose pas encore de traitement officiel. Les médecins ont rapporté que tous les médicaments utilisés contre les vomissements se sont révélés inefficaces. Pour l’instant, il n’y a donc qu’un seul moyen d’arrêter le cycle de la maladie : arrêter toute consommation de marijuana.

Selon une étude de 2015, le nombre de personnes transférées en salle d’urgence pour des cycles de vomissement a doublé après la légalisation de la marijuana au Colorado.

Mots-clés insolite