Hyperloop One : les premiers essais en vidéo !

Hyperloop One travaille depuis un moment sur un nouveau moyen de transport révolutionnaire et l’entreprise a mené des tests dans le désert du Nevada un peu plus tôt dans la semaine. Plusieurs personnes étaient présentes sur place et une d’entre elle a tourné une vidéo afin d’immortaliser l’expérience. Elle risque d’impressionner pas mal de monde.

Hyperloop a été évoqué pour la première fois par Elon Musk en 2012, durant le Pando Daily. Il avait décrit ce nouveau moyen de transport comme un canon à propulsion électromagnétique, sans pour autant entrer dans les détails.

Hyperloop One

Hyperloop One a mené des tests dans le désert du Nevada en début de semaine et tout s’est bien passé.

Beaucoup de gens pensaient que ce n’était qu’un coup de comm’ mais le patron de SpaceX et de Tesla Motors a remis le couvert l’année suivante en publiant un article un peu plus précis sur les sites de ses deux entreprises.

Hyperloop a été évoqué pour la première fois par Elon Musk en 2012

Il s’accompagnait de plusieurs schémas et de quelques visuels, avec de nombreux détails techniques portant sur le design du train, bien sûr, mais aussi et surtout sur son infrastructure, son mode de propulsion ou encore son alimentation.

Le billet en question avait fait sensation, d’autant que Elon Musk a en plus pris la décision de ne pas travailler directement sur le projet, faute de temps. Il n’a d’ailleurs déposé aucun brevet afin de laisser le maximum de marge de manoeuvre aux entreprises.

A l’heure actuelle, plusieurs sociétés travaillent sur le projet. Hyperloop One compte bien se tailler une part du gâteau et l’entreprise envisage ainsi de commencer à transporter du fret en 2019, et des passagers en 2021. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le directeur général de la compagnie, Rob Lloyd de son petit nom, au début de la semaine.

A terme, ce nouveau moyen de transport permettra de voyager de Las Vegas à Los Angeles en une vingtaine de minutes.

Hyperloop One commencera à transporter du fret en 2019

Les travaux de cette société n’intéressent pas uniquement les américains d’ailleurs car la SNCF a participé à sa dernière levée de fonds, une levée de fonds qui a permis à l’entreprise de récupérer pas moins de 80 millions de dollars.

En outre Hyperloop One a noué de nombreux partenariats au fil de ces derniers mois avec des entreprises prestigieuses basées sur le vieux continent. Des entreprises comme Systra, Deutsche Bahn Engineering and Consulting ou encore le groupe suisse Amberg.

Mots-clés hyperloop