Hyundai envisage de lancer un service de robotaxis gratuit en Californie

Le 4 novembre prochain, Hyundai va lancer son service de taxis gratuit utilisant une flotte de voitures électriques à conduite autonome à Irvine en Californie. Cette nouvelle intervient après que le constructeur automobile sud-coréen ait annoncé son intention d’investir 35 milliards de dollars dans le développement de voitures électriques et de véhicules autonomes dans les cinq années à venir.

Dans son projet de robotaxis à Irvine, la compagnie Hyundai s’est associée à la startup Pony.ai spécialisée dans les véhicules sans conducteur, et au service de taxi en ligne Via.

Crédits Pixabay

Ainsi, ceux qui seront intéressés par le service pourront appeler une voiture à conduite autonome à l’aide d’une application mobile. Selon Hyundai, les voitures ne seront pas totalement autonomes puisqu’un conducteur de sécurité sera derrière le volant, et il y aura aussi un ingénieur supplémentaire sur le siège passager.

La compagnie sud-coréenne a également indiqué que les robotaxis rouleront uniquement dans une zone délimitée à Irvine qui couvre « plusieurs points d’intérêts résidentiels, commerciaux et institutionnels ».

Concernant les véhicules

D’après ce que l’on sait, les véhicules utilisés dans ce programme de robotaxis gratuits seront des SUV Hyundai Kona électriques. Ils seront équipés des derniers modèles de capteurs et d’un logiciel exclusif développés par Pony.ai.

Selon Hyundai, cet équipement permettra d’identifier la position exacte des véhicules aux alentours, de gérer les mouvements des piétons dans les zones urbaines et de surveiller l’environnement du véhicule avec précision. Le système pourra aussi prédire le comportement des autres usagers de la route et agir en conséquence.

Un parmi tant d’autres

Hyundai n’est pas la première compagnie à annoncer son intention de s’attaquer au secteur des robotaxis. Avant elle, plusieurs sociétés avaient également annoncé leur plan.

Toyota par exemple projette de lancer son service à Tokyo juste à temps pour l’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Aux États-Unis, Ford a choisi l’année 2021 pour le lancement à grande échelle de son service de taxis sans conducteur. La société General Motors quant à elle a repoussé la date de lancement de son propre service pour après 2019. D’autres compagnies prévoient aussi de lancer leur service de robotaxis comme Zoox à Las Vegas et Didi Chuxing en Chine.

Ce qui différencie Hyundai de certains de ses concurrents est le fait que la compagnie sud-coréenne a reçu l’appui du gouvernement de son pays d’origine. On s’attend ainsi à un développement assez rapide du secteur des voitures autonomes et des voitures électriques pour Hyundai.

Mots-clés Hyundairobotaxis