Hyundai va développer des voitures volantes

Hyundai a annoncé qu’il se lançait dans la course à la voiture volante le lundi 30 septembre. Hyundai Motor Group vient en effet d’ouvrir une division spécialisée en mobilité aérienne urbaine ou Urban Air Mobility (UAM). C’est la première fois qu’un constructeur automobile va développer en interne la construction de voitures volantes.

Hyundai ne compte pas faire les choses à moitié, car il a engagé un expert en ingénierie aéronautique de la NASA pour diriger ce projet ambitieux. Le Dr Jaiwon Shin est à la tête de la division UAM pour mener à bien la conception de la voiture volante.

Crédits Pixabay

La division UAM de Hyundai englobe l’ensemble des services liés au secteur de l’air urbain. Le Dr Shin et son équipe travailleront entre autres sur les drones de livraisons et les taxis aériens autonomes.

Hyundai affiche son ambition avec la création de la UAM

Hyundai place de grandes ambitions sur sa nouvelle division d’après le chef d’UAM. Le Dr Shin a en effet indiqué après l’annonce de son embauche :

« La nouvelle équipe de Hyundai développera des technologies de base qui permettront à la société de devenir un élément moteur de la mobilité aérienne urbaine, un secteur qui devrait se développer pour atteindre un marché de 1,5 milliard de dollars américains dans les 20 prochaines années. »

Le constructeur automobile sud-coréen entretient cependant le mystère concernant les dépenses effectuées pour créer la division UAM. Des propos tenus par Hyundai en février 2019 ont cependant révélé un indice. Il avait en effet annoncé investir 2 milliards de dollars dans les technologies futuristes.

La création de la division UAM intervient au sein de l’entreprise sud-coréenne alors que le marché mondial de l’automobile est en chute libre. La demande auprès des consommateurs entre en effet dans une phase de ralentissement sans précédent. Hyundai voit donc dans le secteur de la mobilité aérienne urbaine une échappatoire face à une éventuelle crise du marché mondial de l’automobile.

La mobilité aérienne urbaine : un marché prometteur

Avec la construction de voitures volantes, Hyundai compte résoudre le problème de l’embouteillage engendré par la surpopulation urbaine.

Le trafic sera alors déplacé dans l’espace aérien, ce qui serait une avancée majeure dans le secteur du transport.

Les concurrents de Hyundai ont déjà fait des avancées significatives en matière de mobilité aérienne urbaine. Boeing et Airbus veulent, par exemple, enclencher la phase de commercialisation de services de leurs drones et voitures volantes dès 2020. Toyota s’est, quant à lui, fixé un objectif d’allumer le chaudron des Jeux olympiques de Tokyo (2020) avec sa machine volante.

Le secteur de la mobilité aérienne urbaine est incontestablement un marché en plein essor. L’incursion de Hyundai ne peut qu’être bénéfique pour l’accélération des recherches et développements des prototypes.

Mots-clés Hyundai