Une IA a failli louper un examen de mathématique pour l’entrée à l’université

L’Intelligence Artificielle n’est peut-être pas aussi douée qu’on pourrait le croire. Pour preuve, un superordinateur chinois a presque échoué aux épreuves de mathématiques du baccalauréat. D’après l’agence de presse Chine Nouvelle, AI-MATHS, c’est le nom de la machine, n’est parvenu qu’à récolter la note de 105 sur 150, soit 4 points de moins que les étudiants littéraires. Ce sont des résultats plutôt décevants pour une machine à la pointe de la technologie et alimentée par onze serveurs.

AI-MATHS a passé les épreuves ce mercredi 7 juin 2017 dans la ville de Chengdu, en même temps que dix millions d’élèves du secondaire à travers la Chine. Si ces derniers ont eu deux heures pour plancher sur les exercices de maths, le robot a quant à lui terminé en moins de trente minutes.

IA Examen

Le superordinateur a été dispensé des autres épreuves du bac, dont le chinois, les sciences, les langues étrangères ou encore les épreuves littéraires.

Onze serveurs, IA et mégadonnées

AI-MATHS se présente sous la forme d’une grande armoire noire où sont regroupés onze serveurs. La machine intègre des mégadonnées ainsi que des logiciels de reconnaissances vocales. Ce superordinateur a été conçu il y a trois ans par l’entreprise Zhunxingyunxue Technology, en collaboration avec l’université pékinoise de Tsinghua.

Lin Hui, directeur de Zhunxingyunxue Technology, a tenté d’expliquer l’échec d’AI-MATHS aux épreuves, alors qu’il est sensé être très doué pour les chiffres. D’après lui, c’est parce que le robot n’a pas compris certains mots et/ou tournures de phrases dans certains énoncés. Il a donc eu un zéro aux questions incomprises.

Lin Hui espère cependant que la logique d’AI-MATHS sera meilleure l’année prochaine, ce qui lui permettra d’atteindre la note de 130 aux prochaines épreuves de mathématiques.

Un échec rassurant pour l’humanité

Si les concepteurs d’AI-MATHS sont à plaindre pour cet échec retentissant, l’humanité est quant à elle rassurée. La contreperformance de la machine est un véritable soulagement pour certains, car cela prouve que le cerveau humain n’est pas encore totalement dépassé par l’intelligence artificielle. L’IA a peut-être encore du chemin à faire avant de pouvoir atteindre le même niveau de logique que les hommes.

Rappelons quand même qu’un superordinateur, le célèbre AlphaGo de Google, était parvenu à battre un jeune prodige chinois du jeu de go. C’était lors d’un match qui s’est déroulé le mois dernier à Shanghai. Le génie de 19 ans, numéro un mondial au jeu de go, avait perdu une partie sur trois.

Mots-clés insolite