IA : Google muscle son jeu avec le rachat de Moodstocks

Google procède régulièrement à des rachats et le dernier en date a fait couler beaucoup d’encre. Cela n’a rien de surprenant car le géant américain a signé un gros chèque pour mettre la main sur Moodstocks, une entreprise française spécialisée dans la reconnaissance d’images et le machine learning. Grâce à cet investissement, il devrait donc être en mesure de rendre ses intelligences artificielles encore plus efficaces.

Comme souvent, le montant exact de l’opération n’a pas été communiqué et nous ne connaissons pas non plus les termes exacts de l’accord passé entre les deux entreprises.

Google Moodstocks

Google vient de signer un gros chèque pour mettre la main sur Moodstocks.

Ce que nous savons, en revanche, c’est que le personnel de Moodstocks va quitter ses bureaux parisiens pour investir le centre de R&D inauguré par Google en 2011.

Moodstocks va cesser toutes ses activités dans les plus brefs délais

Là, ils travailleront sur de nombreux projets en lien avec le machine learning et l’intelligence artificielle, sous la responsabilité de Vincent Simonet, le directeur du centre.

La note publiée sur le site de l’entreprise parisienne fait explicitement allusion à des outils de reconnaissance d’images mais elle ne donne pas plus de détails et c’est assez compréhensible compte tenu de la teneur de ces travaux.

Google n’a en effet pas intérêt à se montrer trop précis, ni trop exhaustif.

Il faut également savoir que Moodstocks va cesser à terme toutes ses activités. Les clients de la société pourront continuer à utiliser ses services jusqu’à la fin de leur abonnement, mais ils ne pourront pas rempiler pour une année supplémentaire.

C’est évidemment problématique, d’autant que l’entreprise se positionnait sur un secteur de pointe. Elle avait notamment développé une application mobile qui offrait la possibilité aux mobinautes de flasher les produits dans les magasins ou même dans les brochures publicitaires afin d’être automatiquement renvoyés vers des plateformes d’achats en ligne, des plateformes sur lesquelles ils pouvaient ensuite passer commande.

Google va utiliser la technologie développée par Moodstocks pour ses propres algorithmes

Cet outil n’a d’ailleurs pas fait long feu car il n’est plus disponible à l’heure actuelle et il en ira prochainement de même pour tous les services proposés par la startup.

Google a-t-il l’intention de se (re)lancer sur le secteur du e-commerce ? Pas forcément. En réalité, le travail accompli par l’équipe de Moodstocks va permettre au géant américain d’améliorer ses algorithmes de machine learning.

Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un détail anodin car l’intelligence artificielle représente un peu le nouvel eldorado de la Silicon Valley, au même titre d’ailleurs que la réalité virtuelle.