Et maintenant, une IA capable de déchiffrer les relations entre les nombres

Ramanujan Machine est une nouvelle intelligence artificielle. Elle possède la faculté de générer des conjectures mathématiques et de déchiffrer les relations entre les nombres.

Ce programme informatique consiste en des algorithmes qui recherchent des conjectures mathématiques n’ayant pas encore été prouvées. Pour précision, en mathématiques, une conjecture est un énoncé fortement considéré comme crédible, mais ne faisant l’objet d’aucune démonstration. Les conjectures sont les points de départ des théorèmes mathématiques qui sont des conclusions prouvées par une série d’équations. L’IA porte le nom du mathématicien indien Srinivasa Ramanujan. Ce dernier était un enfant prodige, auteur de nombreuses conjectures mathématiques, de démonstrations et solutions d’équations jamais résolues auparavant. Décédé en 1920 à l’âge de 33 ans, il avait un sens inné pour les chiffres et les modèles échappant aux autres.

Crédits Gerd Altmann – Pixabay.com

La nouvelle intelligence artificielle a été conçue pour développer des modèles mathématiques prometteurs de grands ensembles d’équations potentielles.

Les mathématiques et l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle offre de nouvelles perspectives aux mathématiques, entre autres pour le traitement des données. L’apprentissage automatique facilite effectivement la mise en évidence de modèles mathématiques, cela avec une intervention minimale des humains.

Cette technologie possède déjà plusieurs applications. Elle est notamment utilisée pour la reconnaissance d’images et la recherche de formules pour de nouveaux médicaments. Le physicien Yaron Hadad et son équipe du Technion Institut de technologie d’Israël à Haïfa voulaient déterminer si l’apprentissage automatique pouvait être utilisé pour quelque chose de plus fondamental.

« Nous voulions voir si nous pouvions appliquer l’apprentissage automatique à quelque chose de très, très basique. Alors, nous avons pensé aux nombres et à la théorie y afférant », peut-on lire dans un article de Live Science.

Les constantes fondamentales comme base de l’algorithme

Pour développer la Ramanujan Machine, les chercheurs se sont concentrés sur les constantes fondamentales. La plus connue étant le rapport entre la circonférence d’un cercle et son diamètre, mieux connue sous le nom de Pi. Les algorithmes analysent essentiellement de potentielles équations pour identifier des modèles capables d’indiquer l’existence de formules pour exprimer la constante.

L’équipe derrière l’intelligence artificielle a également mis en place un site Internet pour partager les conjectures générées. Le portail permet par la même occasion de collecter des essais de démonstration. D’autre part, les chercheurs espèrent que leur création révolutionnera les mathématiques.