Grâce à l’IA, on peut se faire rick-roller en 4K à 60 ips

On peut désormais rick-roller ses amis avec une netteté visuelle sans précédent. La chaîne YouTube YouTube Revideo a effectivement remastérisé le clip du premier hit de Rick Astley « Never Gonna Give You Up » en 4K à 60 images par seconde, et ce, en recourant à l’intelligence artificielle.

Un phénomène internet né en 2007, le rickroll est dérivé du duckroll qui consistait à renvoyer un internaute à son insu vers une photo ou une vidéo d’un canard à roulettes. Cette blague tourne autour du clip vidéo de la chanson Never Gonna Give You Up du chanteur anglais Richard Paul Astley (Rick Astley). Elle consiste à rediriger un individu vers une séquence du clip lui-même via un lien, celle-ci étant en rapport la conversation en cours. Datant de 1987, la vidéo est donc déjà assez vieille, obligeant les adeptes à se contenter d’une résolution médiocre. À cela s’ajoute une texture granuleuse.

Grâce à l’IA, on peut se faire rick-roller en 4K à 60 ips

Dans le but d’améliorer les choses, le compte YouTube Revideo a mis en ligne le 31 janvier dernier une version remastérisée en UHD du clip.

Rendu possible grâce à l’IA

Les farceurs peuvent donc désormais rickroller les gens avec une magnifique version 4K de Never Gonna Give You Up. Selon le YouTubeur, cette création a été rendue possible grâce à l’intelligence artificielle opérationnelle dans Topaz Video Enhance. Au cas où vous ne le sauriez pas encore, ce dernier est un logiciel qui permet de mettre à l’échelle des vidéos plus anciennes à une résolution plus élevée.

Topaz Video Enhance ne se contente pas d’améliorer la résolution. Comme le souligne Ubergizmo, une vidéo filmée à basse résolution contient moins de détails qu’une séquence tournée à une résolution plus élevée. Le fait de retoucher les images en vue d’augmenter la résolution pourrait en conséquence engendrer une perte de détails. Face à ce problème, le recours à l’IA a été nécessaire dans le cas de « Never Gonna Give You Up ».

Une fréquence de 60 images par seconde

Concrètement, l’intelligence artificielle du logiciel a été en mesure de prédire à quoi la vidéo pouvait ressembler si elle était tournée en 4K. Comme si l’amélioration de la résolution ne suffisait pas, YouTube Revideo a veillé à ce que les internautes puissent visionner une vidéo fluide. Ainsi, le vidéaste a utilisé un programme open source appelé Flowframes pour augmenter la fréquence d’images jusqu’à 60 ips.