IBM va licencier près de 2000 employés pour pouvoir remonter la pente

Depuis plusieurs années, l’International Business Machines Corporation ou IBM, connue communément sous le surnom de Big Blue, se trouve à la traine comparée aux autres entreprises technologiques du même genre. Afin de se refaire une clientèle et augmenter ses revenus, la société a opté pour une réorganisation de ses activités.

D’après les informations de Bloomberg, plus de 2000 employés seront très prochainement licenciés. Selon le porte-parole de la société, ce nombre ne correspond qu’à un faible pourcentage de la totalité des employés qui travaillent pour l’entreprise. Il s’agit de moins de 1 % de l’effectif total.

IBM

Crédits Pixabay

Vers la fin de l’année 2018, IBM comptait au total 350 600 employés répartis dans différents domaines.

Un changement de stratégie

L’entreprise IBM prévoit un changement de méthode pour pouvoir suivre l’évolution de la technologie et satisfaire les besoins croissants des utilisateurs. Pour ce faire, elle a opté pour une amélioration au niveau de son équipe. La société a donc décidé de se séparer d’un petit pourcentage de ses employés qui ne travaillent pas à un niveau compétitif.

IBM a déclaré dans un communiqué que l’entreprise était actuellement en phase de réorganisation de son équipe afin de mieux se concentrer sur les domaines du marché informatique qui présentent le plus d’intérêts économiques. Elle continuera cependant à recruter des employés spécialisés dans de nouveaux domaines, et qui pourront valoriser l’entreprise ainsi que sa clientèle.

Des licenciements depuis 2016

Ce n’est pas la première fois que Big Blue procède à un licenciement massif. Aux Etats-Unis, la compagnie a déjà supprimé plusieurs postes en 2016. Le but était la réorientation de son équipe vers le développement d’activités de cloud computing et d’intelligence artificielle. La suppression des postes qui ne correspondaient plus aux objectifs de la société a continué l’année suivante.

Avec le développement et la croissance rapide des entreprises technologiques ces dernières années, IBM a perdu son prestige d’antan. Les ventes de l’entreprise n’ont pas cessé de chuter, et en 2018, ses revenus ont augmenté de 1 % seulement.

Actuellement, IBM fait une offre de plus de 25000 emplois dans le monde entier afin de renforcer son équipe et de percer dans de nouveaux domaines.

Mots-clés ibm