L’idée bizarre d’un membre du Congrès pour lutter contre le changement climatique

Louie Gohmer, un membre du Congrès, a suggéré une idée étrange pour lutter contre le changement climatique. Il a en effet proposé de bouger la Lune et de la changer d’orbite. Explications.

Louis Gohmert est né au début des années 50 au Texas, et plus précisément dans la ville de Pittsburgh. Après avoir rejoint l’armée entre 1978 et 1982, il est devenu avocat puis procureur avant de décrocher le poste de juge de la cour d’appel du 12e district.

La Lune brillant dans la nuit
Crédits Pixabay

Ce n’est que quelques années plus tard qu’il s’est lancé dans la politique, parvenant alors à décrocher un poste à la Chambre des représentants des Etats-Unis dans le 1er district du Texas. Il a été à chaque fois réélu avec une large avance sur ses adversaires politiques.

Bouger la Lune pour rafraichir la Terre

Désormais, Louie Gohmer occupe donc le même poste, pour le camp des Républicains, et il fait partie de ceux qui ne croient pas au changement climatique et à ses effets dévastateurs sur notre planète.

Or justement, comme le rapporte NBC News, lors d’une audience du comité des ressources naturelles de la Chambre, l’homme politique s’est fendu d’une boutade alors qu’il échangeait avec Jennifer Eberlien, la chef adjointe du Service Forestier. Il a en effet proposé de modifier l’orbite lunaire pour changer la météo de notre planète et lutter contre les effets induits par le changement climatique.

Vous l’aurez sans doute compris, mais cette proposition n’était pas sérieuse. En réalité, il s’agissait plus de ce que l’on pourrait appeler un troll, un peu à l’image de ceux que l’on voit parfois fuser sur Twitter ou encore Facebook.

A lire aussi : L’effet inattendu du changement climatique

Un troll de haute voltige

Mais alors, pourquoi s’en prendre à notre pauvre satellite ? La raison est simple. Selon l’élu, l’activité humaine n’est en rien responsable des changements climatiques factuellement constatés par les scientifiques. Comme l’ancien locataire de la Maison-Blanche, il pense ainsi que ces derniers sont simplement périodiques et propres à la vie de notre planète.

En d’autres termes, de son point de vue, chercher à lutter contre le changement climatique n’est qu’une perte de temps.

Face aux arguments avancés par Jennifer Eberlien, Louie Gohmer a donc choisi la moquerie :

“Je comprends, d’après ce qui a été témoigné au Service des forêts et au [Bureau of Land Management], vous voulez vraiment travailler sur la question du changement climatique.

J’ai été informé par l’ancien directeur de la NASA qu’ils avaient découvert que l’orbite de la Lune changeait légèrement, tout comme l’orbite de la Terre autour du Soleil. Nous savons qu’il y a eu une importante activité d’éruption solaire. Et donc, y a-t-il quelque chose que le National Forest Service ou BLM puisse faire pour changer le cours de l’orbite de la lune ou de l’orbite de la Terre autour du soleil ? Évidemment, cela aurait des effets profonds sur notre climat.”

Louie Gohmer

Il faut en effet rappeler que Jim Bridenstine, le directeur de la NASA qui avait été nommé par l’administration Trump, ne croyait pas non plus à l’impact des activités humaines sur le changement climatique.

A lire aussi : Bientôt des champs sur la Lune

La réponse de la NASA ne s’est pas fait attendre

Il partageait lui aussi de nombreuses idées communes avec l’ancien président américain.

Fait amusant en revanche, la NASA n’a visiblement pas apprécié d’être citée par l’élu républicain puisqu’elle a publié dans la foulée un communiqué de presse afin de réagir sur les déclarations de ce dernier :

“Les changements climatiques passés entraînés par de petites variations de la position de la Terre par rapport au Soleil, connus sous le nom de cycles orbitaux ou de Milankovitch, se déroulent sur des dizaines de milliers d’années.

Ces cycles orbitaux ne produisent pas les changements que nous observons dans nos enregistrements climatiques satellitaires et de surface, y compris un réchauffement rapide et des niveaux de CO2 sans précédent depuis des millions d’années.

Les preuves scientifiques montrent que les émissions humaines de gaz à effet de serre principalement par la combustion de combustibles fossiles et l’utilisation des terres, sont à l’origine du changement climatique.”

La NASA – communiqué de presse

Un bel échange, donc, qui montre que les trolls n’ont pas toujours le dernier mot.