Il a créé un bot condamné à regarder indéfiniment Pornhub

Brian Moore se passionne depuis longtemps pour l’intelligence artificielle et il a participé récemment à un hackaton organisé aux États-Unis. Il a profité de l’occasion pour créer un bot condamné… à regarder et à interpréter toutes les vidéos partagées sur Pornhub. Bizarre ? Assurément, mais c’est précisément ce qui fait tout le charme de notre pauvre robot.

Si Brian s’est lancé dans cet étonnant projet, ce n’est pas tout à fait par hasard. En réalité, il a eu l’idée de ce bot en participant à un événement assez particulier : le Stupid Hackaton.

Robot Porn

La vie d’un bot n’est pas toujours de tout repos.

Ce dernier porte assez bien son nom et il consiste ainsi à développer des produits ou des services qui n’ont aucune valeur et qui n’apportent absolument rien à la société.

Un robot qui passe son temps sur Pornhub

Facile ? Pas forcément. Pour créer une invention inutile, il faut effectivement faire abstraction d’une bonne partie de notre histoire et de notre éducation. La société étant ce qu’elle est, nous sommes en effet tous conditionnés pour réussir ou pour produire et l’idée de ce hackaton est finalement d’aider les individus à se libérer de toute cette pression sociétale.

Reste que cette initiative a remporté un franc succès et des dizaines d’inventeurs de génie ont ainsi participé à cette compétition hors norme.

Certains d’entre eux se sont d’ailleurs dépassés. Parmi les inventions les plus notables, on peut noter celle qui vous permet de voir la vie à travers un intestin ou même ce fameux programme capable de créer une infinité de dossiers sur votre ordinateur.

Brian, lui, a eu envie de taper dans l’intelligence artificielle et il a donc créé un bot chargé de regarder toutes les vidéos diffusées sur Pornhub. De les regarder, mais aussi de les commenter.

Il commente tout ce qu’il voit

Comment fait-il ? Simple, il passe son temps à écumer le site et à visionner toutes les vidéos partagées par les utilisateurs. Il analyse ensuite ces séquences avec sa fonction de reconnaissance d’images et il tente de résumer le film en quelques phrases.

Ce qui n’est pas franchement facile, d’autant que notre pauvre robot n’est pas vraiment très porté sur la chose et il dispose en plus d’un dictionnaire extrêmement basique où ne figure aucun mot épicé.

En attendant, Brian a eu la très bonne idée de lui ouvrir un compte Twitter afin qu’il puisse partager ses brillantes analyses avec le commun des mortels. Nous, donc. D’ailleurs, pour la petite histoire, il faut savoir que notre développeur n’a pas développé son intelligence artificielle de zéro. Pas entièrement, du moins. Il s’est en effet basé sur les services de reconnaissance cognitive développés par Microsoft.

Mots-clés pornhubweb