Il a créé un émulateur Virtual Boy pour le Google Cardboard !

Le Virtual Boy était censé révolutionner le marché des jeux vidéo mais il n’a pas franchement rencontré le succès escompté et il a même été un des plus gros échecs commerciaux de Nintendo. Un fan de la première heure a cependant décidé de lui rendre hommage au travers d’un émulateur spécialement pensé pour Android, un émulateur compatible avec le Google Cardboard et la plupart des masques à réalité virtuelle.

Tous les analystes pensent que la réalité virtuelle va exploser dans les années à venir et ils ont sans doute raison. La plupart des marques s’intéressent en effet à ce secteur et cela vaut notamment pour Samsung, Facebook ou même Google.

Emulateur Virtual Boy

Le Virtual Boy était un peu… particulier esthétiquement parlant.

Le Virtual Boy est bien plus ancien que l’Oculus Rift ou le HTC Vive pour sa part.

Le Virtual Boy n’est pas vraiment parvenu à trouver sa place sur le marché

L’appareil est en effet arrivé sur le marché en 1995 au Japon et aux Etats-Unis. Il a d’ailleurs été créé par Gunpei Yokoi, soit par l’homme qui a accouché du Game and Watch et de la Game Boy.

Nintendo pensait révolutionner le marché mais cela n’a pas vraiment été le cas. La console a en effet connu un échec retentissant et elle s’est ainsi vendue à seulement 800 000 exemplaires en l’espace de plusieurs mois. Face à la situation, Big N a donc décidé de la retirer de la vente et de passer à autre chose.

Si le Virtual Boy n’a pas trouvé sa place sur le marché, c’est essentiellement à cause de son ergonomie et de ses fonctions. L’appareil n’était pas spécialement confortable à utiliser et il ne pouvait afficher que deux couleurs : du noir ou du rouge.

Le pire, dans l’histoire, c’est que son catalogue laissait aussi franchement à désirer.

Quoi qu’il en soit, un utilisateur de Reddit s’est mis en tête de lui donner une seconde jeunesse en développant un émulateur disponible uniquement sur Android pour le moment. L’outil est un peu particulier et il n’est pas spécialement facile à configurer mais il a l’air de tourner aux petits oignons.

Attention cependant car si vous voulez profiter de ses services, alors vous aurez besoin d’un téléphone sous Android, de RetroArch et d’un Cardboard, d’un Gear VR ou de n’importe quel autre masque à réalité virtuelle du même genre.

Crédits Image