Il a découvert l’impact d’un énorme astéroïde en Australie

Andrew Glikson travaille pour l’Université Nationale d’Australie et il se passionne pour tout ce qui a trait aux astéroïdes. En effectuant des prélèvements à l’ouest du pays, il a découvert les traces d’un gigantesque astéroïde dont le diamètre était compris, d’après ses calculs, entre 20 et 30 kilomètres. L’objet aurait frappé notre belle planète il y a environ 3,5 milliards d’années.

L’espace n’est pas aussi vide qu’on le pense. En dehors des étoiles et des planètes, on trouve ainsi de nombreux objets et certains d’entre eux se déplacent même de galaxies en galaxies.

Astéroide Australie

Un chercheur a trouvé les traces d’un gigantesque astéroïde en Australie.

Les astéroïdes en font bien évidemment partie.

Les astéroïdes peuvent atteindre plusieurs centaines de mètres de diamètre

A la base, ces corps se composent de roches, de métaux et de glace agglomérés. Les plus petits d’entre eux ne mesurent pas plus de quelques dizaines de mètres mais on trouve aussi des objets nettement plus volumineux, des objets dont le diamètre peut parfois atteindre plusieurs centaines de kilomètres.

Certains astéroïdes parviennent même à dépasser les 1 000 km de diamètre mais c’est un phénomène assez rare et lorsque cela arrive, ils prennent alors le statut de planète naine. Notre système en abrite d’ailleurs quelques unes : Ocus, Sedna, Makémaké ou même… Pluton.

Lorsqu’un astéroïde pénètre dans l’atmosphère de la Terre, les frottements provoqués par le contact avec cette dernière entraînent sa combustion.

Si l’objet est peu volumineux, alors il se désintègre totalement lors du processus. En revanche, l’atmosphère de notre planète ne nous protège pas des astéroïdes les plus massifs et il arrive parfois que certains d’entre eux atteignent le plancher des vaches.

Les dégâts occasionnés dépendent de la taille du corps mais il suffit d’un astéroïde doté d’un diamètre compris entre 10 et 100 mètres pour détruire une ville ou provoquer un ras de marée. Généralement, ces objets frappent la Terre au moins une fois par siècle et cela a notamment été le cas en 1908 à Toungouska, en Sibérie.

Les corps les plus gros sont aussi les plus dangereux. D’après les études qui ont été faites, avec un diamètre compris entre 100 mètres et un kilomètre, un astéroïde pourrait occasionner la mort de cinq à cent millions de personnes. Il suffira en outre d’un corps supérieur à cinq kilomètres pour faire disparaître l’humanité. Au delà de 100 kilomètres, ce sont quasiment toutes les formes de vie présentes sur notre planète qui disparaîtraient.

L’astéroïde découvert en Australie était deux fois plus grand que celui qui a provoqué la fin des dinosaures

Le Dr Andrew Glikson se passionne depuis fort longtemps pour ces corps et il a eu l’occasion de mener plusieurs fouilles en Australie durant sa carrière. C’est au cours d’une expédition menée dans l’ouest du pays qu’il a découvert les traces d’un astéroïde dont le diamètre était vraisemblablement compris entre 20 et 30 kilomètres.

En creusant à proximité de Marble Bar, notre spécialiste est en effet tombé sur des sphérules et donc sur de minuscules sphères de verre. Elles auraient été formée par du matériau vaporisé et donc par l’entrée d’un astéroïde dans notre atmosphère.

Après avoir analysé la couche de sédiment autour de ces sphères, notre expert a conclu que l’impact remontait à environ 3,46 milliards d’années.

Il a aussi trouvé des traces de platine, de chrome et de nickel, ce qui concorde avec la thèse de l’astéroïde.

Le cratère issu de l’impact n’est pas visible, bien entendu, mais le spécialiste pense qu’il devrait faire plusieurs centaines de kilomètres de large. Compte tenu de ses dimensions, il a du provoquer de terribles tremblements de terre et de gigantesques tsunamis. Si un tel objet devait tomber sur notre planète à l’heure actuelle, alors nous n’aurions aucune chance d’en réchapper.

Mots-clés astronomieespace