Il a découvert une cité engloutie dans la Méditerranée

Franck Goddio a fait la découverte de sa vie en 2000 en plongeant dans la mer Méditerranée, au large de la côte égyptienne. Il a effectivement découvert une cité engloutie dont les trésors seront bientôt exposés au Royaume-Uni. Son nom ? Thônis-Héracleion, et il s’agit sans doute d’une des découvertes les plus importantes de ces vingt dernières années.

Franck a eu un parcours pour le moins atypique. Il a effectivement commencé par étudier l’économie à l’ENSAE avant de devenir conseiller pour le compte des Nations Unies quelques années plus tard.

Cité engloutie

Qui n’a jamais rêvé de trouver une cité engloutie ?

Ensuite, il a travaillé pendant plusieurs années pour les Affaires Etrangères françaises mais il a décidé brusquement de changer de vie en 1985.

Franck a eu un parcours pour le moins atypique

Il s’est alors lancé dans l’archéologie sous-marine et il a enchainé plusieurs missions aux Philippines avant de fonder l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM) à la fin des années 80.

Mais c’est en 2000 que sa vie et sa carrière ont pris une toute nouvelle tournure. En plongeant dans la mer Méditerranée, dans la baie d’Aboukir, à 6,5 kilomètres de la côte égyptienne, notre passionné a repéré un gigantesque bloc de granit.

N’écoutant que son courage, il s’est approché de la structure et il a commencé à essuyer le sable recouvrant la pierre. Soudain, il a aperçu un orteil géant. Il ne le savait pas encore à cet instant mais il venait de découvrir un des sept morceaux d’une immense statue en granit rose de Hâpi, la personnification divine du Nil dans la mythologie égyptienne.

Durant les mois qui ont suivi, Franck et son équipe ont plongé à maintes reprises et ils ont fini par découvrir les vestiges de Thônis-Héracleon.

Personne ne sait ce qui est arrivé à cette cité portuaire

Cette cité était située près de l’actuelle Aboukir  et elle était aussi un des principaux ports de l’Egypte. Fondée au 8ème siècle avant Jésus-Christ, cette ville a précédé Alexandrie mais elle n’a pas résisté aux affres du temps et elle a été submergée il y a environ 1 200 ans de cela.

Personne n’avait retrouvé sa trace avant notre ami.

Les fouilles ont révélé de nombreux trésors tels qu’une soixantaine d’épaves, des pièces d’or, des statues hautes de plusieurs mètres, des petits sarcophages ou même de nombreuses stèles en pierre.

La plupart de ces pièces ont été restaurées et elles seront très prochainement exposées au British Museum à Londres. L’exposition se déroulera ainsi du 19 mai au 27 novembre prochain et vous pouvez en apprendre un peu plus sur le site du musée, en suivant ce lien.