Il a dépensé 40 000 $ pour ressembler au héros de FF VIII

Amiroul Rizwan Musa a une vingtaine d’années et il n’a jamais aimé son visage. Il a donc dépensé un peu plus de quarante mille dollars pour ressembler à Squall Leonhart, le héros de Final Fantasy VIII.

Sorti en 1999 sur PlayStation, Final Fantasy VIII a rencontré un très bon accueil de la part du public et Square Enix a ainsi réussi à écouler près de huit millions d’exemplaires durant toute la durée de sa commercialisation. S’il a été moins apprécié que son prédécesseur, il a tout de même su fédérer autour de son univers une solide communauté de fan.

Squall

Il faut dire aussi qu’il était extrêmement soigné sur le plan graphique.

41 000 $ pour ressembler au héros de Final Fantasy VII

L’univers, lui, était assez particulier et le monde se structurait ainsi autour de cinq continents aux ambiances assez différentes les unes des autres. Squall Leonhart était pour sa part le héros de l’histoire et il incarnait ainsi un mercenaire du SeeD équipé d’une magnifique Gunblade.

Amiroul n’a rien d’un mercenaire pour sa part. Entrepreneur, il est à la tête d’une entreprise de cosmétiques installée en Malaisie.

Mais s’il fait autant parler de lui, ce n’est pas pour son activité et pour ses talents de chef d’entreprise. Non, en réalité, si Amiroul fait la une de tous les médias locaux, c’est avant tout parce qu’il a décidé de subir une succession d’opérations afin de ressembler au héros de Final Fantasy VIII.

Une histoire très médiatisée

Comme il l’a expliqué lui-même à l’occasion d’une entrevue menée par le Harian Metro, un journal malaisien, il s’est toujours senti mal dans sa peau. Suite à une mauvaise varicelle, il a en effet conservé des marques sur la peau et ces dernières ont eu totalement raison de sa confiance en lui.

Obsédé par Final Fantasy VIII, il a donc eu envie de ressembler au héros de son enfance et il a donc enchaîné les opérations de chirurgie esthétique afin d’atteindre son idéal. En tout, il a dépensé un peu plus de quarante mille dollars pour atteindre son objectif.

L’histoire de cet entrepreneur pas tout à fait comme les autres a rapidement fait le tour du web et notre ami a même fait la une de plusieurs médias anglo-saxons. Malheureusement pour lui, depuis, il est devenu la cible des moqueries et des insultes.

En revanche, il a préféré faire l’impasse sur la cicatrice du personnage, une cicatrice récoltée lors de son terrible combat avec son rival Seifer.

Mots-clés insolite