Il a diagnostiqué son cancer grâce à Google

Kevin Everett a une soixantaine d’années et il souffre depuis un an des sinus. Il a consulté plusieurs médecins mais ces derniers n’ont pas réussi à trouver l’origine du problème. Notre ami a donc fait des recherches en ligne et il a alors découvert qu’il souffrait d’un cancer. Il n’a eu besoin que de quelques minutes pour en venir à cette conclusion.

Kevin a commencé à souffrir d’une respiration sifflante l’année dernière. Il s’est alors rendu chez son médecin traitant et ce dernier lui a prescrit des inhalations pour lui nettoyer les voies respiratoires.

Cancer Google

Un homme a découvert qu’il souffrait d’un cancer… Grâce à Google.

Toutefois, les symptômes ont persisté et ils ont même empiré. De nouveaux problèmes sont apparus, au niveau de ses oreilles et de ses sinus.

Kevin souffrait des sinus depuis un an et il a vu plusieurs médecins

Il s’est donc rendu chez un autre généraliste et ce dernier lui a alors diagnostiqué une bronchite. Kevin est reparti cette fois avec des antibiotiques, qui n’ont pas eu plus d’effets. Après ça, il a enchainé les analyses et les traitements. Certains médecins lui ont même prescrit des radios et des stéroïdes mais rien n’a fonctionné.

Faute de mieux, notre ami a décidé de prendre les choses en main et il a alors commencé à fouiner sur le web. Après avoir tapé deux ou trois requêtes sur Google, il a été renvoyé vers le site du NHS et il a alors découvert qu’il souffrait d’un cancer du nasopharynx et donc de la partie du pharynx située en arrière des fosses nasales.

Il n’a eu besoin que de 15 minutes pour en venir à cette conclusion.

Kevin est donc retourné chez son médecin pour lui faire part de sa découverte et il lui a demandé de transférer immédiatement son dossier au service ORL de l’Hôpital Castle Hill à Cottingham. Une fois arrivé sur place, un chirurgien lui a fait passer différents tests et il a notamment fait passer une caméra dans sa cavité nasale. Il a alors découvert une tumeur.

Il a fait des recherches sur Google pour tenter de comprendre ce qui se passait

Après avoir procédé à une biopsie, le médecin a constaté qu’il s’agissait d’une tumeur maligne et Kevin a alors commencé sa chimiothérapie à peine cinq jours après être entré à l’hôpital.

Cela ne devrait pas vous surprendre mais Kevin a été très déçu par les médecins qu’il a rencontré. Il estime en effet que ces derniers n’ont pas fait le nécessaire et que leur incompétence a mis ses jours en danger. S’il n’avait pas fait sa propre enquête, le cancer aurait en effet pu se répandre dans le reste de son organisme.

En conséquence, Kevin a décidé de porter plainte contre ses médecins.