Il a été arrêté alors qu’il préparait un attentat au kangourou piégé

Daech n’a pas uniquement une dent contre la France ou même contre les Etats-Unis. En réalité, le groupuscule terroriste est en guerre contre tous les pays démocratiques et il est ainsi présent aux quatre coins du globe, dont l’Australie. Les autorités locales ont d’ailleurs arrêté l’année dernière un jeune djihadiste alors qu’il préparait un attentat au… kangourou piégé.

Sevdet Besim n’avait que 19 ans au moment des faits. Il a été appréhendé en avril dernier alors qu’il était en train de planifier une attaque durant le fameux “Anzac Day”.

Bombe Kangourou

Un djihadiste avait prévu de lancer une attaque à la bombe en s’appuyant sur un kangourou.

Si vous ne connaissez pas cette manifestation, alors sachez qu’elle est célébrée le 25 avril en Australie mais également en Nouvelle-Zélande, aux Samoa, aux Tonga, aux îles Cook et en Nouvelle Calédonie.

Il voulait peindre un kangourou aux couleurs du drapeau de Daech et l’équiper d’explosifs

Elle commémore la bataille de Gallipoli qui a opposé les australiens et les néo-zélandais à l’armée ottomane en 1915, pendant la Première Guerre mondiale.

L’empire ottoman était effectivement un des alliés de l’empire Austro-Hongrois et de l’Allemagne pendant la première guerre. Afin d’apporter son soutien à la France et à la Belgique, le gouvernement australien a donc envoyé ses trouves à Gallipoli pour s’emparer d’Istanbul.

L’affrontement a été d’une extrême violence et plus de 8 000 australiens ont ainsi été tués durant cette bataille.

Sevdet Besim comptait profiter de cette journée particulière pour frapper la ville de Melbourne.

Il avait élaboré un plan assez alambiqué reposant sur un kangourou et donc sur l’animal emblématique du pays. L’homme prévoyait ainsi de peindre l’animal aux couleurs du drapeau de Daech et de l’équiper d’une bombe avant de le laisser vagabonder dans la ville.

Fort heureusement, les autorités australiennes le surveillaient et elles ont intercepté plusieurs conversations téléphoniques qui ont conduit à son arrestation l’année dernière. A la sienne, mais également à celle de quatre complices qui souhaitaient s’en prendre à la foule à l’aide d’armes blanches.

Le procès du jeune homme se sera fait attendre mais il vient de démarrer et ce dernier est ainsi poursuivi pour préparation d’une attaque terroriste. Il risque la prison à vie.

En attendant, nos amis les kangourous peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles… pour le moment du moins.

Mots-clés insolite