Il a été arrêté après avoir confisqué l’iPhone de sa fille

Ronald Jackson habite aux Etats-Unis et c’est un type tout à fait banal. Il a une ex-femme et une fille qui n’est pas toujours sage. Loin de là même car il lui arrive souvent de faire des bêtises. En 2013, elle a dépassé les bornes et son père lui a alors confisqué son iPhone pour la punir. Cette décision lui a valu de passer une nuit en prison.

L’affaire remonte donc en 2013 et plus précisément au mois de septembre. Ronald avait passé une journée assez difficile et il a tout de suite vu rouge lorsqu’il s’est rendu compte que sa fille envoyait des messages inappropriés à un de ses amis.

Affaire confiscation iPhone

Un père de famille a fait l’objet d’une plainte après avoir confisqué le téléphone de sa fille de 12 ans.

Et encore, ce n’est rien de le dire car elle prévoyait de lancer une attaque contre une de ses camarades de classe.

L’adolescente prévoyait d’attaquer une de ses camarades de classe

Elle était âgée de 12 ans au moment des faits et son père a donc fait ce que n’importe quel parent aurait fait à sa place : il l’a sermonné avant de lui confisquer son téléphone.

Quelques heures plus tard, des agents du département de police de Grand Prairie ont frappé à sa porte et ils lui ont demandé de rendre le téléphone à l’adolescente.

Ronald a refusé et il leur a dit que cette affaire de les regardait pas.

Etrange ? Pas tant que ça. En réalité, ces agents ont été envoyés par l’ex-femme de Ronald. Le hasard fait d’ailleurs bien les choses car cette dernière a refait sa vie avec… un officier travaillant pour le même département de police.

Michelle Steppe, c’est son nom nouveau nom, a d’ailleurs porté plainte contre son ancien compagnon dans la foulée, arguant que ce dernier n’avait pas à confisquer le téléphone car c’est elle qui l’avait acheté à sa fille. Dans ce contexte, il n’avait aucun droit sur l’objet puisque ce n’était pas sa propriété.

Ronald a été reconnu non coupable mais il n’a pas l’intention d’en rester là

Le père de famille ne s’est évidemment pas laissé faire et il a refusé de rendre le téléphone à sa fille, tout en précisant que l’abonnement téléphonique était à son nom à lui.

Les avocats des deux partis ont tenté de trouver un terrain d’entente, sans succès. En avril 2015, des policiers sont donc intervenus au domicile de Ronald et ils l’ont placé en détention pendant une nuit.

Fort heureusement pour lui, l’affaire a connu un beau dénouement car le juge du comté de Dallas a finalement estimé qu’il n’était pas coupable des faits reprochés.

A présent, Ronald envisage de porter plaindre auprès d’un tribunal fédéral pour violation des droits civils.

A ses yeux, son ex-femme a profité du statut de son nouveau compagnon pour lui causer du tort et pour le séparer de sa fille. Cette dernière a effectivement témoigné au procès en prenant le parti de sa mère. Comme quoi, une simple punition peut réellement avoir des conséquences… inattendues.

Surtout après un divorce.

Mots-clés funinsolite