Il a été battu et laissé pour mort… pour un téléphone

Lee Crane a une trentaine d’années et il a été victime d’une agression en avril dernier. Quatre hommes l’ont effectivement attaqué pour lui voler son téléphone portable. Il n’est certes pas le premier à se retrouver dans une telle situation mais cette agression a été d’une extrême violence. Après l’avoir rué de coups, les agresseurs lui ont en effet défoncé une partie du crâne.

La scène s’est déroulée un peu plus tôt dans l’année, à Bolton. Cette ville est située dans le centre du pays, dans le comté urbain du Grand Manchester, et elle compte un peu plus de 140 000 habitants.

Agression Lee

Lee a passé deux mois à l’hôpital.

Lee avait passé la soirée dans le centre-ville de Bolton et il était en train de rentrer chez lui lorsqu’il a été abordé par quatre hommes.

Lee rentrait chez lui lorsqu’il a été accosté par quatre hommes

Il les a ignoré et il a poursuivi sa route en direction de son domicile. Une fois arrivé sur place, il s’est préparé une tasse de thé et il a été fumer une dernière cigarette sur le perron de sa maison.

Les quatre hommes l’avaient visiblement suivi et ils ont commencé à lui demander des cigarettes. Le ton est rapidement monté et les voyous lui ont alors ordonné de lui remettre son téléphone portable ainsi que son code d’accès.

Lee a tenté de calmer la situation, en pure perte. Un des hommes l’a frappé au visage et notre infortuné ami est alors tombé sur le sol. Les quatre agresseurs l’ont rué de coups pendant plusieurs minutes. Lee a tenté de se protéger mais un des hommes l’a frappé violemment à la tête et il a perdu conscience.

Il a été retrouvé quelques minutes plus tard par un de ses voisins, alors qu’il était étendu dans une mare de sang. Les secours sont rapidement intervenus sur place.

Lee a passé deux mois à l’hôpital. A son réveil, il ne se souvenait plus du prénom des membres de sa famille.

Lee a passé deux mois à l’hôpital. Pour le sauver, les médecins ont été obligés de lui retirer une partie du crâne. Lorsque Lee s’est réveillé, il souffrait d’amnésie partielle et il ne se souvenait ni des noms ni des anniversaires des membres de sa famille.

Il n’a pas pu voir sa fille de quatre ans pendant toute la période où il est resté à l’hôpital. Lee avait en effet peur de la traumatiser.

Le téléphone de Lee n’a pas été retrouvé. Il s’agissait d’un Galaxy A5, un terminal dont le prix tourne autour des 300 €. L’enquête est toujours en cours mais les inspecteurs ont procédé à l’arrestation d’un homme de 22 ans. Il s’agit d’un des agresseurs présumés et il passera prochainement devant le juge.

Lee, pour sa part, va devoir subir une nouvelle intervention dans quelques mois. Les chirurgiens vont en effet remplacer la partie du crâne manquante par une pièce en métal.

Crédits Photo : Mercury Press