Il a suffi d’une fouine pour bloquer le LHC du CERN

Le LHC du CERN est à l’heure actuelle le plus grand et le plus puissant accélérateur de particules du monde mais il a suffit d’une simple fouine pour bloquer l’appareil. Une fouine qui a malheureusement perdu la vie en cherchant à croquer un des nombreux câbles présents sur l’installation.

Le LHC, ou Large Hadron Collider pour les intime, a été mis en fonction en 2008 et il est situé à proximité de Genève, en Suisse. D’après la plupart des spécialistes, il est le plus grand dispositif expérimental jamais construit par l’homme.

LHC CERN

Le LHC du CERN est visiblement très apprécié des scientifiques… et des fouines.

Il s’est illustré à maintes reprises au fil de ces dernières années et notamment en 2012 où il a confirmé l’existence du Boson de Higgs.

Le LHC a confirmé l’existence du Boson de Higgs en 2012

Cette particule élémentaire a été évoquée pour la première fois au début des années 60 par plusieurs physiciens émérites.

De nombreuses théories s’appuient sur elle mais personne n’a été en mesure de prouver son existence avant 2012 et avant que le LHC ne se penche sérieusement sur la question, permettant par la même occasion à François Englert et à Peter Higgs d’obtenir un prix Nobel de Physique un an plus tard, en 2013.

Le tunnel circulaire de l’installation mesure très exactement 26,659 km de circonférence et il permet l’accélération des protons jusqu’à une vitesse de 7 TeV, soit 7 500 fois leur énergie de masse.

En sus, pas moins de sept détecteurs ont été installés sur place : ATLAS, CMS (rien à voir avec WordPress), TOTEM, LHCb, ALICE, LHCf et MoEDAL. En tout, il a fallu un peu plus de 9 milliards de dollars pour boucler le projet et pour construire le LHC.

Le CERN n’a d’ailleurs pas été le seul à en assumer le coût puisqu’il a été épaulé par 608 institutions installées dans une centaine de pays. Toutefois, le centre a assumé 60% à lui seul.

Ce n’est pas la première fois que le LHC est confronté à un problème de ce type

Mais voilà, dans la nuit de jeudi à vendredi, l’installation a subit une panne importante se manifestant par des perturbations électriques et par des dommages sur les connexions au niveau des transformateurs.

Le CERN a immédiatement procédé à un audit du système, qui n’a rien de révélé de particulier. Les ingénieurs sur place ont donc commencé à supposer que la panne était provoquée par un élément extérieur et ils ont rapidement identifié le coupable, en la personne d’une petite fouine.

Ce n’est pas la première fois que le LHC doit faire face à un problème de ce type. En 2009, un oiseau avait en effet fait tomber un morceau de pain sur des câbles électriques, provoquant à son tour une panne similaire. En attendant, à cause de cette fouine, les expériences qui devaient être menées la semaine dernière vont être retardées de quelques jours.

Notez que l’animal, lui, n’a malheureusement pas survécu. Il a en effet été électrocuté en s’attaquant à un câble de l’installation.

Crédits Image

Mots-clés cerninsolitelhc