Il a transformé une adolescente de 15 ans en esclave sexuelle sur internet 

Daniel Howarth a dix-huit ans et il habite au Royaume-Uni, à proximité de la ville de Manchester. Il semble tout à fait normal en apparence mais un véritable monstre se cache en lui. Un monstre particulièrement sadique par ailleurs. Il a effectivement transformé une adolescente de 15 ans en esclave sexuelle après l’avoir manipulée pendant de longues semaines sur internet, par le biais des réseaux sociaux.

L’identité de l’adolescente n’a pas été divulguée, bien entendu, mais on sait qu’elle a rencontré son tortionnaire par le biais de Kik, une messagerie comptant plusieurs centaines de millions d’utilisateurs.

Tortionnaire sexuel

Une adolescente de 15 ans est devenue l’esclave sexuelle virtuelle d’un bourreau de 18 ans.

Elle venait de rentrer dans une nouvelle école et elle se sentait déprimée alors elle a commencé à discuter avec des inconnus par le biais de la solution.

La victime venait de changer d’école et elle était vulnérable

Elle a rencontré virtuellement Howarth le 1er novembre 2014 et ils ont commencé à discuter ensemble de choses et d’autres. Leur conversation a duré une bonne partie de la nuit et ils ont alors commencé à échanger des photos intimes.

Quelques jours plus tard, le garçon lui a demandé de lui envoyer de nouvelles photos un peu plus explicites mais elle a hésité et il s’est tout de suite mis en colère. Il l’a alors menacé d’envoyer les photos en sa possession à son école si elle ne lui obéissait pas.

Complètement désemparée, l’adolescente a fini par obtempérer. Elle avait en effet peur de la réaction de sa famille et de ses camarades de classe si ces photos étaient rendues publiques.

Howarth ne s’est cependant pas arrêté là et il lui a demandé de faire des choses particulièrement dégradantes au fil des mois qui ont suivi. Il lui a notamment interdit de prendre une douche pendant plusieurs jours et il l’a aussi forcé à manger des propres cheveux et à boire sa propre urine. A chaque fois, la jeune fille devait lui envoyer des photos pour lui prouver qu’elle obéissait bien à ses directives.

Grâce à ce système, son tortionnaire a accumulé des dizaines d’images toutes plus dégradantes les unes que les autres, des images qui lui ont donné encore plus de pouvoir sur elle. A un moment, il l’a même forcé à mettre en scène des actes sexuels tout en écrivant des phrases particulièrement suggestives sur son propre corps.

Elle a tenté d’échapper à son emprise, sans succès

L’adolescente a tenté plusieurs fois d’échapper à son emprise mais elle n’a pas réussi. Howarth lui infligeait alors des punitions toutes plus tordues les unes que les autres. Une fois, il l’a même menacé de venir aux Etats-Unis dans sa ville pour la battre et la violer devant toute sa famille.

La jeune fille a résisté autant qu’elle a pu mais elle a fini par craquer et par se confier à un ami et à un enseignant. Ils en ont tout de suite parlé à ses parents et ces derniers ont déposé une plainte au commissariat dans la foulée. Les enquêteurs sont rapidement parvenus à identifier le tortionnaire en s’appuyant sur son adresse IP.

La police anglaise a été prompte à réagir et elle a envoyé des agents au domicile du pervers pour procéder à son arrestation. Ils ont trouvé sur place des centaines de photos pédopornographiques présentant des scènes particulièrement dégradantes.

L’adolescente a été diagnostiquée avec un syndrome de stress post-traumatique et elle a été contrainte d’abandonner l’école. Sa mère, totalement dévastée par cette histoire, a quitté son emploi pour pouvoir s’occuper d’elle.

Howarth est passé devant un juge et il a été condamné à seulement quatre ans de prison. La jeune fille était d’ailleurs présente sur place au moment du jugement. Elle a en effet souhaité affronter son bourreau afin de se reconstruire. Peu de gens auraient eu un tel courage à sa place.

Mots-clés nsfyrevenge pornweb