Il accuse Apple Music de lui avoir supprimé sa musique !

James Pinkstone a clairement une dent contre Apple Music. Ce compositeur freelance accuse en effet la marque à la pomme d’avoir supprimé toute sa musique de son ordinateur sans lui en avoir demandé l’autorisation. Pire, d’après lui, la firme lui aurait même volé ses propres chansons dans la foulée.

James adore la musique. Il l’aime même tellement qu’il a décidé d’en faire son métier et il travaille ainsi depuis plusieurs années comme compositeur indépendant pour des agences et pour diverses entreprises.

Bug Apple Music

Un musicien accuse Apple Music de lui avoir supprimé sa musique.

Accessoirement, il stockait aussi plus de 122 Go de chansons sur son ordinateur, soit plusieurs milliers de titres. Jolie collection, pas vrai ?

Il avait 122 Go de musique sur son ordinateur

Comme des millions d’autres personnes à travers le monde, notre ami a fait le choix de prendre un compte sur Apple Music afin de pouvoir élargir ses horizons musicaux. Il doit s’en mordre les doigts bien comme il faut.

Après avoir activé son compte, James s’est en effet rendu compte que iTunes commençait à scanner toute sa collection. Il ne s’en est pas inquiété car il savait que la firme procédait de la sorte afin de faire correspondre les chansons stockées par l’utilisateur avec le catalogue de son service afin de pouvoir les synchroniser ensuite facilement d’un terminal à l’autre.

Mais voilà, le problème c’est que le logiciel ne s’est pas contenté de scanner sa librairie, il a aussi supprimé tous les originaux dans la foulée et donc tous les fichiers stockés sur le disque dur de son Mac.

Pas terrible, mais ce n’est pas terminé car iTunes ne s’est pas arrêté aux chansons achetées par notre ami. Il a fait la même chose avec ses enregistrements personnels et donc avec ses propres compositions. Ces dernières ont en effet été aspirées par Apple Music avant d’être supprimées de son ordinateur.

Autant dire qu’il n’a pas franchement apprécié la blague.

Apple Music a aussi “aspiré” ses propres compositions

Si vous utilisez iTunes et Apple Music, ces quelques lignes doivent cependant vous étonner et c’est assez logique car la solution n’est pas censée supprimer les chansons de l’utilisateur… sauf si l’ordre lui en est donné.

Pas mal de gens se demandent donc ce qui a pu se produire. iMore, de son côté, a une théorie intéressante.

A la base, lorsque iTunes scanne la bibliothèque de l’utilisateur pour établir des correspondances avec le catalogue d’Apple Music, il ne touche pas aux chansons stockées physiquement sur l’ordinateur de l’utilisateur et il créé finalement un nouveau catalogue lié à son compte iCloud.

Grâce à ce système, il est possible d’écouter sa musique sur son téléphone ou sa tablette sans avoir besoin de télécharger l’intégralité de son catalogue.

Maintenant, l’utilisateur peut aussi choisir de supprimer sa propre bibliothèque pour gagner un peu de place et iMore pense que c’est précisément ce que notre ami a fait sur son Mac. Fort heureusement pour lui, il avait eu la présence d’esprit d’effectuer une sauvegarde de sa librairie vers un disque dur externe.

D’ailleurs, si vous ne l’avez pas encore fait, il serait sans doute judicieux de corriger le tir. Tout de suite.