Il aurait espionné une femme pendant qu’elle allaitait en utilisant sa Nest Cam

Michael Emmi travaille depuis plusieurs années pour la police de Détroit. Il était apprécié de ses collègues et il avait le soutien de ses supérieurs hiérarchiques mais tout a changé lorsqu’une femme s’est rendue au poste pour porter plainte contre lui. Elle accuse en effet le policier de l’avoir espionné alors qu’elle était en train d’allaiter son enfant.

La femme est aussi employée par la police de la ville, mais pas dans le même service. Elle a en effet été affectée au centre des appels et elle s’occupe ainsi de répartir les interventions entre les différentes patrouilles.

Pervers Pépère

Un policier aurait utilisé l’iPhone d’un suspect pour espionner sa femme alors qu’elle allaitait son fils.

Elle menait une vie sans histoire mais la situation a rapidement changé lorsque son fiancé, un distributeur de cannabis médicinal, a été arrêté pour possession de drogues.

Elle accuse le policier de l’avoir espionné alors qu’elle allaitait son fils

Après avoir demandé un mandat au juge, Michael Emmi est intervenu au domicile du couple pour effectuer une perquisition. Il a fouillé toute la maison et il a notamment confisqué l’iPhone de l’homme afin de vérifier ses contacts et de s’assurer qu’il ne travaillait pas avec des trafiquants.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais l’affaire a connu un nouveau rebondissement quelques jours plus tard.

La prétendue victime était chez elle en train d’allaiter son fils dans la chambre de ce dernier, lorsqu’elle a remarqué que le voyant de la Nest Cam était allumé. Quelqu’un était visiblement en train de l’épier.

Elle a immédiatement coupé la caméra et elle a commencé à paniquer. Puis, après avoir repris son calme, elle a commencé à réfléchir et elle s’est alors rappelée que la caméra en question était uniquement configurée sur… l’iPhone de son fiancé.

Un iPhone qui n’était bien évidemment plus en sa possession.

Elle a donc eu l’idée de se connecter au service Find my Phone afin de localiser le terminal. Le service lui a alors indiqué qu’il se trouvait… au domicile de Michael Emmi.

La femme s’est tout de suite rendue au poste pour porter plainte contre l’officier. Martin Barner, le commissaire, a ouvert une enquête mais il remet le témoignage de la femme en question car son agent a toujours eu une conduite exemplaire. Il pense donc qu’il peut s’agir d’une vengeance.