Ils ont choisi de vivre sans smartphone

Cette semaine est un peu particulière.  Elle est en effet placée sous le couvert des fameux trois jours sans portable. Pendant trois jours consécutifs, certains mobinautes se sont donc lancés pour défi de se séparer de leur téléphone portable. Un véritable challenge pour les Français, de plus en plus dépendants à leur téléphone intelligent.

À l’occasion de cet événement si particulier, certains médias comme L’Express ont décidé de questionner quelques personnes qui ont décidé de vivre toute leur vie sans téléphone mobile.

Vivre sans smartphone

Certaines personnes ont choisi de vivre sans smartphone.

Qu’est-ce qui les a poussés à faire ce choix ? Comment s’y prennent-elles ? Telles étaient les questions qui leur ont été posées par nos confrères.

Pour vivre une vie plus libre et indépendante

Trois personnes appelées Paul, Cécile et Julia avec des âges variés et qui exercent des métiers différents ont accepté de faire un petit témoignage.

Pour le cas du premier témoin appelé Paul, il a affirmé qu’il est loin d’être contre la technologie. Comme tout le monde, l’homme de 51 ans aime bien naviguer sur le net et jouer à différents jeux avec ses fils. Pourtant, il affirme que : « Ne pas avoir de portable, c’est presque un choix politique. » Il n’a en effet jamais apprécié « l’idée d’être joignable n’importe où, n’importe quand. »

Il juge également certaines activités du Net comme pouvant être assimilées une « surveillance de masse. » Comme pour la plupart des anti-portables, préserver son intimité est l’une des raisons qui le poussent à s’abstenir aux terminaux mobiles.

Il affirme également que ces appareils compromettent son indépendance.

Une question de santé ?

De son côté, la deuxième personne appelée Cécile a affirmé que, pour elle, cette décision a été prise pour des raisons de santé. Elle craint en effet d’être exposée aux dangers des ondes électromagnétiques dégagées par ces appareils ultra connectés.

Comme elle adore les bons films et ne pourrait s’empêcher de passer du temps devant l’écran de la télé, elle a préféré bannir les smartphones. Depuis, elle a moins de maux de tête et se sent plus calme.

Les smartphones, des appareils superflus ?

Enfin, la troisième personne interrogée est une adolescente de 19 ans appelée Julia. Son expérience sans téléphone a commencé quand elle a cassé son appareil.

Elle a donc demandé un nouveau modèle comme cadeau d’anniversaire et en attendant, elle était obligée de vivre avec un vieux téléphone de son père.

L’appareil qu’elle utilise ne propose aucune autre option que d’envoyer des SMS et d’effectuer des appels. Finalement, elle s’est habituée avec son vieux téléphone et affirme que même sans smartphone, rien n’a changé dans sa vie sociale ou étudiante.

Et vous alors, avez-vous tenté l’aventure ?

Mots-clés insolite