Il est temps de démanteler Facebook selon son co-fondateur Chris Hughes

Dans un article d’opinion publié dans le New York Times, Chris Hugues, cofondateur de Facebook appelle au démantèlement de la société.

Hugues avait participé à la création de la compagnie en 2004 sur le Campus de Harvard. Ses compagnons de l’époque étaient Mark Zuckerberg, le PDG actuel, et Dustin Moskovitz. Hugues a finalement quitté la société en 2007 et a indiqué plus tard avoir gagné dans les 500 millions de dollars pendant ses trois ans au sein de l’entreprise.

Facebook est aujourd’hui devenu le réseau social le plus étendu au monde avec ses deux milliards d’utilisateurs. Sans compter que la compagnie possède aussi d’autres plateformes comme WhatsApp et Instagram.

Chris Hugues justifie un démantèlement dans le but de freiner le monopole créé par le géant du web et les questions de sécurité.

Hughes s’explique

Chris Hugues a indiqué dans l’article que régner en monopole fait malheureusement partie des traditions américaines, aussi bien intentionnés que soient les dirigeants de ces sociétés. En disant cela, il vise surtout Mark Zuckerberg qu’il pense détenir trop de pouvoir en tant que PDG du géant des réseaux sociaux.

Hugues a aussi avoué ressentir un sentiment de colère et de responsabilité vis-à-vis du fait que Zuckerberg a, selon lui, sacrifié la sécurité et la civilité. Il fait ainsi référence aux différents scandales liés à la sécurité et à la protection de la vie privée qui ont touché Facebook. Il y a eu entre autres le fait d’avoir cédé les informations de 87 millions d’utilisateurs au cabinet britannique Cambridge Analytica.

Ce qu’en pensent les hommes de loi

Certains législateurs sont aussi du même avis que Hughes concernant la dissolution de Facebook. Ceux-ci ont réclamé une réglementation fédérale sur la protection de la vie privée. Des mesures anti-trust sont aussi exigées pour démanteler les grandes entreprises de technologie.

En plus des juristes, la candidate démocrate à la présidentielle, Elizabeth Warren, a aussi fait la promesse de dissoudre les géants comme Facebook ou Amazon si elle était élue. Cette initiative est, selon elle, une des meilleures mesures pour promouvoir la concurrence dans le secteur des technologies.

Chris Hughes est convaincu qu’il est nécessaire de mettre fin au monopole de Facebook pour revenir à une concurrence équitable. Le futur nous dira si des lois seront votées à cet effet, et si la société de Zuckerberg sera réellement démantelée.

Mots-clés facebook