Il est visiblement préférable de ne pas publier des photos de ses vergetures sur les réseaux sociaux

Doreen a une vingtaine d’années, elle habite en Malaisie et elle est l’heureuse maman de quatre enfants. Plus tôt dans le mois, elle a partagé sur ses profils sociaux des photos de ses vergetures. Elle aurait visiblement mieux fait de s’abstenir.

Doreen habite dans la province de Johor, une province située à une centaine de kilomètres au sud de la ville de Kuala Lumpur.

Elle vit là-bas avec son époux et leurs quatre enfants. Après avoir rencontré son mari, Doreen est en effet rapidement tombée enceinte… de quadruplés.

Une photo qui passe mal sur les réseaux sociaux

Très présente sur les réseaux sociaux, Doreen a pris l’habitude de partager ses pensées ou ses expériences avec sa communauté. Plus tôt en mars, elle a donc pris son courage à deux mains et elle a ainsi publié sur Facebook une photo de sa ceinture abdominale et des vergetures situées à cet endroit.

Cette photo n’a évidemment pas été publiée par hasard. Comme Doreen l’explique dans une autre publication, lorsque ses amis ont appris qu’elle était enceinte de quadruplés, ils l’ont tout de suite mise en garde en lui disant que son accouchement allait laisser des séquelles sur son corps.

Elle ne les avait pas vraiment crus à l’époque, ni même dans les mois qui ont suivi, mais tout a changé après l’accouchement, lorsque la jeune femme a découvert les innombrables vergetures situées sur son ventre. Elle avait à peine vingt et un ans à l’époque et elle s’était effondrée en larmes.

Les semaines et les mois suivants ont été difficiles pour elle, mais Doreen a fini par accepter ses marques. Elle a donc ressenti le besoin de partager son histoire sur les réseaux sociaux afin d’encourager les autres mamans à accepter leur corps et les traces indélébiles laissées par leurs accouchements.

Le body positivism a encore du chemin à faire

Les vergetures, comme chacun le sait, se présentent sous la forme de petites fissures ressemblant un peu à des cicatrices. Elles apparaissent généralement lorsque la peau est soumise à une forte tension.

Il arrive parfois que les vergetures s’estompent au fil des années, mais elles ne disparaissent jamais totalement et Doreen le savait, bien entendu.

La photo en question n’est pas passée inaperçue et si beaucoup d’internautes ont félicité la jeune maman pour son courage, cette dernière a aussi été la cible de vives critiques, des critiques portant autant sur son apparence physique que sur le fait qu’elle soit mère de quatre enfants à vingt-trois ans.

Doreen n’est évidemment pas la première à être prise pour cible par des internautes, mais la violence de certains commentaires a placé cette histoire sous les feux des projecteurs.

À l’heure où le body positivism fait de plus en plus d’émules, la mésaventure vécue par Doreen prouve une fois de plus à quel point la différence est encore mal acceptée. Dans ce cas précis, il faut tout de même rappeler qu’environ 70 % des femmes enceintes finissent par avoir des vergetures.