Il existe des poissons capables d’absorber 99 % de la lumière

La nature nous réserve de belles surprises. Elle abrite des espèces fascinantes dont nous ignorons parfois l’existence. Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Duke et du Smithsonian National Museum of Natural History (NMNH) a mis en avant l’une d’entre elles.

Cette étude, publiée le 16 juillet 2020 dans la revue Current Biology, nous révèle l’existence d’un poisson « ultra-noir », dont la peau est capable d’absorber 99,95% de la lumière qu’il reçoit. Cette espèce, baptisé Anapologaster cornuta ou « poisson-ogre », se sert de cette aptitude pour se protéger des prédateurs.

Crédit : Peter Feghali – Unsplash.com

D’après les scientifiques, il existerait en tout 16 espèces de poissons qui auraient la même capacité.

Un poisson qui ne se laisse pas photographier

Contrairement à ce qu’on peut croire, les profondeurs marines ne sont pas entièrement dépourvues de lumière. En effet, les fonds abyssaux regorgent de photons. D’après les chercheurs, 75% des organismes pélagiques qui évoluent dans les abysses produisent de la lumière par bioluminescence. Cette bioluminescence permet à certaines espèces de retrouver leur partenaire, de se protéger des prédateurs ou encore de chercher leur proie.

C’est justement pour éviter de finir en casse-croûte que le poisson-ogre a développé cette aptitude qui lui permet d’absorber la lumière. D’après les explications de Karen Osborn, zoologiste au NMNH, ce camouflage est très efficace. Il lui aurait même été impossible de photographier le poisson-ogre.

« Peu importe la façon dont vous installez l’appareil photo ou l’éclairage, ils aspirent toute la lumière. »

À lire aussi : Voici le Titanichtys, un poisson géant tout en armure

Une espèce riche en mélanosomes

Selon Alexander Davis, auteur principal de l’étude, cette équipe de chercheurs est la première « à avoir examiné de près ces poissons ultra-noirs. » La capacité du poisson-ogre à absorber la lumière serait due à la présence de mélanosomes dans sa peau.

Les mélanosomes sont des compartiments cellulaires chargés de mélanine, le pigment responsable de la couleur de notre peau et de nos cheveux.

« Les mélanosomes de ces poissons sont plus grands et plus allongés, en forme de pilule, que ceux de la plupart des autres poissons. La peau de ces poissons ne fait rien de moins que de créer un piège à lumière super efficace et fin. La lumière ne rebondit pas. Elle va juste dans cette couche, absorbée. »

D’après les chercheurs, le mode d’absorption de la lumière varie d’une espèce à une autre.

À lire aussi : Les écailles de poisson au service de l’électronique ?