Il existe désormais des bots pour commander de la nourriture pendant le confinement

Depuis le début de la période de confinement due à la propagation du virus Covid-19, le nombre d’achats en ligne a explosé. Ceci est surtout dû au fait que les gens préfèrent rester chez eux pour éviter les risques de contamination. Toutefois, dans certaines grandes villes, ce n’est pas toujours facile de passer commande par Internet puisque les créneaux d’horaire de livraison deviennent rares. Parfois, il faut patienter des jours, voire des semaines, avant de se faire livrer ses courses.

C’est dans ce contexte que quelques développeurs ont décidé de créer des bots qui peuvent aider les gens à réserver des créneaux sur les sites comme Amazon Fresh et Wholefoods dès qu’il y en a qui se libèrent. Les bots en question recherchent automatiquement des créneaux libres et envoient la commande basée sur la liste établie par l’utilisateur. Ce dernier a ainsi plus de chances de commander de la nourriture avant que quelqu’un d’autre ne repère et n’utilise le créneau libre.

Crédits Pixabay

À première vue, l’existence de ces bots est une bonne nouvelle, surtout pour les personnes vulnérables comme les personnes âgées à qui l’on conseille de rester chez eux autant que possible. Cependant, il y a aussi un risque que ces outils soient utilisés de façon abusive.

Adapter des outils existants ou créer

Selon les informations, il y a actuellement une demande croissante pour les « checkout bots » qui sont normalement utilisés pour acheter des articles spécifiques comme des éditions limitées de baskets ou des tickets de concert. Ces bots sont aujourd’hui adaptés pour acheter d’autres produits comme la nourriture.

Certains développeurs choisissent également de créer leur propre bot. C’est le cas de Pooja Ahuja, scientifique des données, qui a décidé de développer un outil pouvant rechercher des créneaux libres sur Wholefoods et Amazon, mais qui est aussi capable de passer à la caisse automatiquement. Ahuja a rendu public le fruit de son travail il y a quelques semaines et indique recevoir beaucoup de messages d’autres personnes l’ayant utilisé. Certains lui demandent si son bot peut être utilisé sur d’autres plateformes de livraison de nourriture.

Une certaine inégalité

Bien que l’utilisation d’un bot pour se trouver un créneau libre semble être une façon de se simplifier la vie, surtout pour les personnes vulnérables comme les séniors, ces derniers ne sont pas toujours capables d’utiliser un tel outil. Parfois, ils ne sauront même pas que de telles possibilités existent. Cette situation peu ainsi instaurer une certaine inégalité des chances au profit de ceux qui s’y connaissent en technologie.

Certains développeurs ont toutefois pensé à ceux qui n’utilisent pas de bots. Par exemple, Manfong, le développeur derrière une extension de Google Chrome qui notifie l’utilisateur lorsqu’il y a un créneau de libre, a indiqué que pour éviter tout abus, il a programmé son extension pour rafraîchir la page toutes les 15 à 20 secondes. Selon lui, les gens qui actualisent une page manuellement le font toutes les deux secondes environ, ce qui est plus rapide que son bot. Un avertissement apparaît également sur la page de l’extension, exhortant les utilisateurs à ne pas abuser de l’outil et à aider ceux qui en ont le plus besoin.

Chaque développeur a sa façon de penser par rapport aux capacités de son bot. Chaque utilisateur a aussi le choix entre utiliser ce genre d’outil de manière abusive ou laisser une chance aux autres. En tout cas, c’est aussi aux différentes plateformes de prendre des mesures pour que tout le monde puisse être satisfait et n’ait pas à attendre plusieurs jours pour recevoir des produits de première nécessité.