Il existe désormais des rats à deux têtes

Rien n’arrête la science, pas même le bon sens. Preuve en est, une équipe chinoise a récemment entrepris de greffer la tête et les pattes avant d’un rat sur le corps d’un de ses congénères. L’expérience a été un succès, du moins sur le plan scientifique. Les animaux ont en effet survécu à l’opération.

L’expérience en question a été menée par une équipe composée de dix chercheurs émérites, une équipe dans laquelle figure un nom familier, celui de Sergio Canavero.

Rats deux têtes

Très médiatisé depuis 2015, ce neurochirurgien italien a participé à de nombreuses expériences similaires durant ces dernières années et il n’a d’ailleurs pas l’intention de se limiter aux animaux.

La greffe de tête, un sujet très à la mode en ce moment

Il a en effet l’intention de procéder prochainement à une greffe de tête humaine et il compte d’ailleurs le faire dans ces dix prochains mois.

Cette fois, donc, les chercheurs ont procédé à une expérience sur des rats. Après avoir sélectionné une dizaine de spécimens, ils les ont ainsi divisés en deux catégories différentes, des catégories établies en fonction de leur taille. Ils ont ensuite entrepris de greffer les têtes et les pattes avant des petits rats sur le corps des spécimens de plus grande taille.

L’idée ici était essentiellement de réduire autant que possible les pertes de sang consécutives à la chirurgie.

Pour pallier à ce risque, les chirurgiens ont donc attaché les vaisseaux sanguins de la tête du « donneur » à ceux d’un troisième rat. Ils ont ensuite attaché la tête du petit rat au corps du gros rat avant de connecter leurs vaisseaux sanguins. La greffe a fonctionné et les deux spécimens ont donc pu partager ensemble le même cœur.

Ce n’est évidemment pas la première fois que des scientifiques mènent une telle expérience. Vladimir Demikhov avait lui aussi procédé à de tels essais au début du vingtième siècle, cette fois en se focalisant sur des chiens. L’homme avait en effet mené des expérimentations similaires en tentant de greffer une moitié de chien sur le corps d’un autre.

Les scientifiques ont toujours été fascinés par les animaux à deux têtes

Après plusieurs échecs cuisants, Demikhov avait fini par parvenir à ses fins et il avait ainsi créé un chien à deux têtes. L’animal avait même survécu pendant quatre jours avant de lâcher son dernier soupir.

Bien sûr, les travaux du chercheur ont été vivement critiqués par la suite. Beaucoup de ses pairs lui ont ainsi reproché d’avoir fait l’impasse sur l’éthique en sacrifiant inutilement des animaux en bonne santé, des animaux qui n’avaient sans doute pas envie de finir leur vie sous cette forme.

Toutefois, Demikhov a aussi été le premier chirurgien à réussir des greffes de cœur et de poumons sur des animaux. Ces travaux ont donc ouvert la voie aux greffes humaines et ils ont ainsi permis de sauver des milliers de personnes au cours des années suivantes.

En attendant, et pour en revenir à nos rats à deux têtes, sachez que l’étude complète est accessible par le biais de cette page.

Rats deux têtes 2 Rats deux têtes 1

Mots-clés animauxbiologie