Il existe désormais un manuel pour créer son propre trou de ver

En physique, il existe un concept appelé « trou de ver ». Son existence est purement théorique. Il s’agit d’un objet qui relierait deux régions distinctes de l’espace-temps. Il aurait deux côtés, dont l’un se manifeste par un trou noir et l’autre par un trou blanc. En théorie, le trou de ver constituerait une sorte de raccourcis à travers l’espace-temps.

Concrètement, il permettrait de voyager entre deux points de l’espace, entre deux points du temps ou entre deux points de l’espace et du temps simultanément.

Trou noir moléculaire

Crédits Pixabay

L’existence d’un trou de ver dans l’univers n’a pas encore été vérifiée. Néanmoins, rien ne prouve qu’un tel objet n’existe pas. D’ailleurs, une équipe d’astrophysiciens de l’Université de Californie, Santa Barbara (UC Santa Barbara), dirigée par Paul Sutter de l’Ohio State University, vient de fournir des instructions précises sur la manière dont on pourrait bricoler son propre trou de ver.

Les détails de l’étude ont été préimprimés sur arXiv et publiés dans un article paru dans Live Science.

Deux trous noirs aux charges électriques opposées

Pour construire un portail spatio-temporel, il faudrait d’abord deux trous noirs. Il faudrait ensuite les charger avec des charges électriques opposées. Assemblés, ils formeraient un tunnel reliant deux points quelconques de l’espace-temps.

Cependant, il reste quelques problèmes à régler. Tout d’abord, le vortex serait remarquablement instable. Le moindre objet envoyé à travers le tunnel provoquerait son effondrement. En outre, les trous noirs chargés s’attireraient mutuellement. La force d’attraction serait si énorme que les deux trous noirs formeraient un trou noir unique et neutre.

Utiliser une corde cosmique pour stabiliser le portail

L’équipe pense pouvoir résoudre ces problèmes par la construction d’une sorte de pont reliant les deux points, appelé « corde cosmique ». Une fois encore, il s’agit d’un concept purement théorique, prédit uniquement par des équations mathématiques.

« Vous ne voudriez jamais en rencontrer un vous-même, car ils vous couperaient en deux comme un sabre laser cosmique, mais vous n’avez pas à vous inquiéter, car nous ne sommes même pas sûrs qu’ils existent, et nous n’en avons jamais vu dans l’univers », a écrit Sutter.

L’utilisation d’une corde cosmique devrait permettre de maintenir le trou de ver stable pendant un certain temps. Les trous noirs finiraient toujours par s’effondrer à cause des vibrations. Néanmoins, le vortex serait stable durant suffisamment de temps pour supporter l’envoi d’un message ou d’un objet à travers vers un quelconque point de l’espace-temps.

Les scientifiques connaissent déjà les propriétés des trous noirs. Il leur reste à trouver comment concevoir la corde cosmique.