Il existe désormais une technologie capable de faire atterrir les petits avions sans l’aide du pilote

Lorsqu’il s’agit de prendre l’avion, la plupart d’entre nous ressentent l’appréhension de savoir si le vol se déroulera bien et s’ils arriveront sains et saufs à leur destination. Ceux qui ont vu des films ou des séries avec un avion dont le pilote n’est brusquement plus en état de piloter, auront certainement plus peur que d’autres. Seulement, si c’est de ce scénario catastrophe dont vous avez le plus peur, vous pouvez désormais vous rassurer, car il existe actuellement une technologie capable de faire atterrir de petits avions d’eux-mêmes, en cas d’incapacité du pilote.

Cette technologie se nomme Garmin Autoland. Les avions équipés du poste de pilotage Garmin G3000 auront désormais la possibilité de recourir à une option d’atterrissage d’urgence en appuyant simplement sur un bouton.

Capture d’écran/Garmin Autonomi: Autoland Activation – YouTube

Une fois enclenché, Autoland prend les commandes de la navigation et de la communication de l’avion et dirige le tout avec un pilote automatique à la pointe de la technologie.

Le logiciel se déclenche également si l’avion estime que le pilote n’est pas en état de piloter

La fonction Autoland peut être activée de deux façons : soit c’est un passager qui appuie sur le bouton ; soit c’est l’appareil qui prend de lui-même les commandes s’il détermine qu’il y a urgence et que le pilote est en état d’indisponibilité.

Le logiciel examinera par la suite toutes les informations disponibles, allant de la météo au niveau de carburant. Il peut même changer de cap pour atterrir à l’aéroport le plus proche et préviendra de suite le centre de contrôle aérien sur la situation de l’avion pour que celui-ci avertisse à son tour les autres avions à proximité.

Une technologie qui se veut révolutionnaire pour l’ensemble du transport aérien

Par rapport aux passagers, le logiciel reprendra en main tous les écrans tactiles de l’avion dans le poste de pilotage du G3000 et affichera une interface simplifiée pour permettre aux passagers d’entrer en communication avec le centre de contrôle aérien et d’expliquer en détail la situation.

Mais d’une manière générale, Garmin Autoland aura ainsi pour rôle de faire atterrir l’avion en douceur et les passagers en sécurité.

Phil Straub, vice-président exécutif et directeur général de l’aviation de Garmin a expliqué que « la vision et le développement du premier système Autoland au monde destiné à l’aviation générale constituaient une progression naturelle pour Garmin. Nous avons examiné nos systèmes d’aéronef et les technologies autonomes existantes et avons reconnu qu’il était de notre responsabilité d’utiliser ces éléments de base pour fournir une technologie qui changera des vies et révolutionnera le transport aérien ».

Il faudra encore patienter avant que ce logiciel ne soit disponible pour tous les avions

TechCrunch souligne toutefois que ce système ne se déclenche qu’en cas d’urgence. Si quelqu’un appuie sur le bouton, le logiciel alertera automatiquement les autorités et la Federal Aviation Administration (FAA) voudra certainement interroger les personnes à bord de l’avion sur la nécessité d’avoir appuyé sur ledit bouton.

Malgré tout, il faudra encore attendre quelques temps avant que la flotte de l’aviation générale des Etats-Unis ne soit équipée de cette technologie vu que la majorité des petits avions ne dispose même pas encore de pilote automatique. En attendant, vous pouvez toujours vous contenter d’écouter attentivement les directives de l’hôtesse de l’air ou du steward et tenter de vous détendre.